« Le conseil d'administration a peur »

Les dirigeants de l’hôpital du Jura bernois expriment leurs craintes à moins d’un mois du vote ...
« Le conseil d'administration a peur »

Le conseil d'administation de l'HJB exprime ses peurs à moins d'un mois du vote communaliste de Moutier. Selon lui, un rattachement au canton du Jura pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour la pérennité du site de Moutier et les centaines de collaborateurs qui y travaillent

HJB CA Les membres du conseil d'administration de l'HJB ont joué la transparence pour exprimer leurs craintes en vue du vote communaliste de Moutier

Les dirigeants de l’hôpital du Jura bernois expriment leurs craintes à moins d’un mois du vote communaliste. Le conseil d’administration a convoqué la presse mardi matin pour éclaircir sa position et souligner les « dangers » liés à un éventuel rattachement de la cité prévôtoise au canton du Jura. Ses membres ont rappelé que si Moutier quitte le canton de Berne, la liste hospitalière qui définit les prestations de l’HJB sera entièrement revue. L’établissement risquerait alors de perdre ses mandats de soins aigus, soit 80% de ses prestations actuelles. Un scénario catastrophe pour le conseil d’administration. « Avec quatre réacteurs sur cinq qui s’arrêtent, je vous laisse imaginer la suite. C’est le crash ou alors c’est un biplace » a imagé la doctoresse et administratrice, Joëlle Michel. Amputé des soins aigus, le site prévôtois devrait se contenter de la psychiatrie et de la réadaptation gériatrique. Un scénario fermement boudé par les administrateurs : «  on ne veut pas devenir un centre de psychiatrie » a martelé le président de l’Hôpital du Jura bernois, Anthony Picard.

A trois semaines du scrutin historique du 18 juin, les dirigeants de l’hôpital sont clairs : un « oui » mettra en péril la pérennité de l’HJB et ses collaborateurs. Ils précisent encore et toujours qu’ils ne font pas de politique et ne formulent donc aucune consigne de vote. /nme


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus