« Modeste, même dans le succès »

Le bienfaiteur de Rolex n’est plus. Harry Borer est décédé mardi à l’âge de 89 ans. C’est lui ...
« Modeste, même dans le succès »

L’ancien patron de Rolex, Harry Borer, est décédé. Il était réputé pour son humilité et son engagement pour Bienne

Harry Borer avait reçu le prix de citoyen d'honneur en 2012 des mains du conseil municipal biennois. Harry Borer avait reçu le prix de citoyen d'honneur en 2012 des mains du conseil municipal biennois.

Le bienfaiteur de Rolex n’est plus. Harry Borer est décédé mardi à l’âge de 89 ans. C’est lui qui a fait de l’entreprise familiale le géant horloger d’aujourd’hui. Profondément amoureux de Bienne, où il a passé toute sa vie, il s’est engagé avec discrétion et générosité pour la vie sociale et culturelle de sa ville.

 

L’avènement de Rolex

Harry Borer a 40 ans lorsqu’il reprend les rênes de la société de son père, Rolex, créée par son grand-père en 1878. Il est alors docteur de la faculté de droit et des sciences économiques de Berne. Son but est de faire de la manufacture une fabrique de mouvements entièrement intégrée, capable de créer elle-même tous les composants stratégiques du calibre de la montre. Sous sa direction, Rolex passe d’une centaine d’employés à plus de 2500 et devient l’une des entreprises les plus importantes de la ville, un géant mondial.

 

Philantrope biennois

En 2012, Bienne lui décerne un prix rare : celui de citoyen d’honneur. Il a notamment créé la Fondation Béatrice Borer, ainsi que le fonds pour la recherche Vinetum suite au décès de sa fille, atteinte de leucémie. Sa modestie et son engagement ont marqué les esprits. Dans un communiqué, la ville lui a rendu hommage jeudi et assure qu’elle veillera à perpétuer son nom dans le domaine public en accord avec sa famille. /sca+anl

Hommage du maire de Bienne, Erich Fehr


Actualisé le

 

Actualités suivantes