Les exportations horlogères sur leur lancée

L'horlogerie suisse poursuit son redressement. En septembre, les exportations ont continué ...
Les exportations horlogères sur leur lancée

Les exportations horlogères sont en hausse de 3,7% en septembre. La progression est de 1,5% depuis janvier

 Les exportations horlogères ne cessent d'augmenter depuis six mois.

L'horlogerie suisse poursuit son redressement. En septembre, les exportations ont continué sur leur lancée des derniers mois et ont grimpé sur un an de 3,7%. De janvier à septembre, la progression est de 1,5%.

Les exportations horlogères ont enregistré en septembre leur sixième hausse mensuelle de l'année. « La tendance sur douze mois a ainsi poursuivi son redressement et devrait prochainement renouer avec les variations positives », a indiqué jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué.

 

Derrière les chiffres

Les statistiques relatives à l’horlogerie publiées chaque mois sont à nuancer. C’est le cas pour les exportations horlogères selon Alexis Gouten, copropriétaire de la marque indépendante Manufacture royale :

Détails des chiffres

Hong Kong a profité d'un effet de base très favorable pour réaliser une croissance soutenue (+13,7%), ce qui a encore accéléré son redressement (+4,1% sur neuf mois). Les Etats-Unis sont restés orientés à la baisse (-0,6%). Sur neuf mois, ce marché est en recul de 4,1%.

Les livraisons vers Singapour ont vu leur valeur pratiquement doubler (+89,6%), en raison de l'acheminement de montres de prix élevé. Sur neuf mois, la progression est de 11,5%. Au Royaume-Uni, la croissance a perdu de la vigueur, avec un résultat presque stable en septembre (+0,7%), contre +10,2% sur neuf mois.

La Chine a également réduit la cadence (+1,2%) en septembre. Sur les neuf premiers mois, la hausse est de 17,2%. Le Japon a retrouvé une évolution baissière (-15,6%). Sur neuf mois, elle atteint -9%.

 

Recul en volume

En septembre, le nombre de montres-bracelets vendues a reculé de 11,6% à 2 millions de pièces. La FH incombe ce repli au segment des montres de moins de 200 francs, qui a vu son niveau s'éroder de 18,5% par rapport à septembre 2016. « Ces produits connaissent une diminution importante depuis une année », précise la FH.

Les garde-temps entre 200 et 3000 francs ont affiché une légère progression, tandis que les montres de plus de 3000 francs ont vu leur valeur croître de 8%.

Par matières, les garde-temps en métaux précieux (+10%) et en acier (+10,7%) ont soutenu la croissance en valeur. Les montres bimétalliques sont en nette perte de vitesse depuis quelques mois et ont affiché un recul marqué (-13%). /ATS-msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus