Un sursis pour les guichets de St-Imier et La Neuveville

L’achat de billets de train aux guichets de St-Imier et La Neuveville restera finalement possible ...
Un sursis pour les guichets de St-Imier et La Neuveville

Les guichets des gares de St-Imier et La Neuveville resteront opérationnels pour encore trois ans minimum. Le projet des CFF de fermer 52 points de vente par des tiers est suspendu durant trois ans

La gare de St-Imier. Il sera encore possible d'acheter son billet au guichet en gare de St-Imier jusqu'à fin 2020 au moins

L’achat de billets de train aux guichets de St-Imier et La Neuveville restera finalement possible au-delà du 31 décembre prochain. Les CFF, qui prévoyaient de fermer à cette date 52 points de vente desservis par des tiers dans tout le pays, ont finalement été contraints de revenir sur leur décision. Le Parlement a approuvé une motion de la Commission des transports et des télécommunications qui demande au Conseil fédéral d’imposer un moratoire de trois ans aux CFF. L’échéance est donc repoussée jusqu’à fin 2020. Le maire de St-Imier, Patrick Tanner, salue cette décision qu’il qualifie de « victoire provisoire ». Le maire de la Neuveville, Roland Matti, accueille également ce sursis avec soulagement et espère pouvoir convaincre les CFF durant ce laps de temps de maintenir un point de vente dans la gare neuvevilloise.

Les autorités des deux seules communes francophones concernées par cette vague de fermetures de guichets CFF vont continuer à œuvrer main dans la main pour trouver des solutions appropriées afin de maintenir les prestations au-delà de la nouvelle échéance fixée à fin 2020. /nme


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus