Les exportations horlogères bondissent

L’année 2018 a démarré en trombe pour les exportations horlogères. Leur valeur a bondi en janvier ...
Les exportations horlogères bondissent

Une hausse de 12,6% a été observée en janvier. L'Asie marque à nouveau les esprits

Horlogerie L'année a bien démarré pour les exportations (photo d'illustration).

L’année 2018 a démarré en trombe pour les exportations horlogères. Leur valeur a bondi en janvier de 12,6% sur un an, pour s'établir à 1,6 milliard de francs. De nombreux marchés ont enregistré des hausses importantes le mois dernier.

 

C’est à nouveau vers l’Asie qu’il faut lorgner pour obtenir les résultats les plus probants. Les exportations vers Hong Kong – le plus gros marché horloger – ont grimpé de 21,3% : la plus forte progression mensuelle en plus de cinq ans. La plus forte poussée des exportations vient toutefois de Chine, avec + 44,3%. Le pays est désormais à la deuxième place des marchés, devant les Etats-Unis, où les exportations ont reculé de 1,9%. La hausse au Japon est de 12,9%.

 

Le bilan des exportations horlogères en Europe est plus mitigé. Une hausse de 19% en France et de 4,6% au Royaume-Uni a été observée. L’Allemagne et l’Italie ont par contre perdu du terrain, avec un recul de respectivement 4,1 et 4,7%.  

 

Les principaux groupes de matières ont tous vu leur valeur augmenter. Les montres en acier et bimétalliques ont apporté la plus forte contribution. En revanche, les montres de moins de 200 francs ont continué de perdre du terrain en janvier, aussi bien en valeur qu'en nombre de pièces. /ats + rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus