Le Conseil du Jura bernois mue de moitié

En 12 ans de vie, le Conseil du Jura bernois (CJB) n’a jamais vécu pareil changement. 12 nouvelles ...
Le Conseil du Jura bernois mue de moitié

En 12 ans de vie, le Conseil du Jura bernois (CJB) n’a jamais vécu pareil changement. 12 nouvelles têtes sur 24 feront leur entrée au sein de l’institution. Un défi en termes d’organisation

CJB. Conseil du Jura bernois La moitié des membres de l'actuel Conseil du Jura bernois (CJB) changera. (Image: CJB)

Il s’agit d’une mue jusqu’ici inédite dans la jeune histoire du Conseil du Jura bernois (CJB). L’institution qui a 12 ans voit la moitié de ses élus changer. Sur 24 représentants, 12 nouvelles têtes siégeront au sein de l’organe basé à La Neuveville. C’est le cas de Denise Bloch-Bertoli (PS), Sandra Roulet Romy (PS), Michel Ruchonnet (PS), Hervé Gullotti (PS), Moussia de Watteville (Les Verts), Cyprien Louis (Les Verts), Virginie Heyer (PLR), François Gauchat (PLR), Denis Gerber (PLR), Jean-Luc Niederhauser (PLR), Dave Von Kaenel (PLR), ainsi que Patrick Tobler (UDC).

Ce chamboulement impliquera une nouvelle réorganisation en profondeur. Selon Marcelle Forster, la présidente du CJB, il s’agira notamment de garantir un certain équilibre des forces, des régions et des sexes au sein des différents groupes de l’institution. « C’est un gros changement. Il faudra nommer des chefs de groupes. Les commissions devront également toutes se reconstituer. Jusqu’à ce que l’on ait trouvé une vitesse de roulement, il faudra prendre un peu de temps ». La présidente note encore qu’une séance constitutive est prévue début juin.

 

Virement à droite

En ce qui concerne les forces politiques, la Prévôtoise note un « très léger glissement à droite » du CJB. Le PLR et Les Verts gagnent chacun deux sièges. L’UDC, le PEV, le PS et le PSA en perdent quant à eux chacun un. Selon la présidente de l’institution, ceci ne devrait toutefois pas avoir de conséquences majeures sur les débats.

Marcelle Forster, qui a 75 ans, quittera la présidence du CJB le 31 mai. Elle entend ensuite se consacrer à la vie associative et envisage le bénévolat.

Pour rappel, le CJB est le principal instrument de la loi bernoise sur le statut particulier (LStP). Ce texte doit permettre à la population du Jura bernois de préserver son identité, de renforcer sa particularité linguistique et culturelle au sein du canton de Berne et de participer activement à la politique cantonale. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus