Sortie de la zone rouge prévue pour l’industrie du Jura bernois

Les entreprises industrielles de la région devraient ressentir les effets de la reprise économique ...
Sortie de la zone rouge prévue pour l’industrie du Jura bernois

Les entreprises industrielles de la région devraient ressentir les effets de la reprise économique. C’est ce qu’estime mercredi matin la Chambre d’économie publique du Jura bernois dans son baromètre industriel pour le deuxième trimestre 2018

La reprise devrait surtout se répercuter dans un premier temps dans les entreprise de plus de 50 employés (Photo: CEP) La reprise devrait surtout se répercuter dans un premier temps dans les entreprise de plus de 50 employés (Photo: CEP)

La reprise économique se fait bel et bien ressentir dans les entreprises de la région. C’est du moins ce qu’affirme mercredi matin la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP) dans son baromètre industriel pour le deuxième trimestre 2018. Augmentation du nombre de commandes, du chiffre d’affaires et de la capacité d’innovation… Autant de bonnes nouvelles que les entreprises du secteur secondaire attendaient depuis plusieurs années.

 

Reprise inégale entre les entreprises

Mais elles ne sont pas toutes égales face à ces changements. Les firmes de moins de 50 employés ne ressentiront que faiblement cette reprise. En cause : les plus petites structures, souvent davantage spécialisées, ne tireront avantage de cette hausse de la demande que lorsqu’elles seront sollicitées par les grandes industries. Un effet qui devrait se traduire dans le prochain baromètre industriel, selon Patrick Linder, directeur de la CEP.

 

Surchauffe du système

Cette reprise n’est par ailleurs pas sans risque pour les entreprises. Une arrivée massive de commandes pourrait engendrer un allongement des délais en raison de la saturation des capacités de production, résultant en une « surchauffe » du système. L’intégration du digital dans des activités qui ne l’utilisent pour l’heure pas permettrait alors de « gérer mieux ces redémarrages très rapides » selon Patrick Linder. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus