L’Hôpital du Jura bernois invite ses voisins à dialoguer pour l’avenir

L’Hôpital du Jura bernois déplore les mesures d’économies annoncées par le canton de Neuchâtel ...
L’Hôpital du Jura bernois invite ses voisins à dialoguer pour l’avenir

L’Hôpital du Jura bernois déplore les mesures d’économies annoncées par le canton de Neuchâtel dans le domaine de la santé. Invité à réagir par notre rédaction, son directeur, Dominique Sartori, refuse toutefois de répondre par la mauvaise humeur et préfère inviter les hôpitaux neuchâtelois et jurassiens à dialoguer

Dominique Sartori, le directeur de l'Hôpital du Jura bernois, ses voisins à dialoguer et à trouver des synergies. (Photo: archives) Dominique Sartori, le directeur de l'Hôpital du Jura bernois, ses voisins à dialoguer et à trouver des synergies. (Photo: archives)

Le protectionnisme hospitalier n’a plus sa place en 2018, selon le directeur de l’Hôpital du Jura bernois. Contacté par nos soins, Dominique Sartori dit regretter la stratégie du canton de Neuchâtel qui souhaite limiter le volume des cas d’hospitalisation non plus seulement pour les établissements figurants sur sa liste hospitalière, mais pour l’ensemble des hôpitaux suisses. En clair, pour certains cas non urgents, les patients neuchâtelois ne pourraient par exemple plus se faire soigner à l’Hôpital du Jura bernois. Dominique Sartori nous livre sa réaction face à cette annonce faite fin avril et ses potentielles conséquences financières pour l’HJB :

Pour Dominique Sartori, les hôpitaux de l’Arc jurassien doivent mettre de côté leurs divergences et réfléchir à de nouveaux partenariats et synergies:

Le directeur de l’HJB ajoute qu’aujourd’hui, le véritable enjeu pour les hôpitaux régionaux est de trouver le moyen de continuer à exister au cours des prochaines décennies. Selon lui, cette survie passera forcément par des collaborations. /ast


 

Actualités suivantes