« L’Hôpital du Jura est prêt à intégrer le site de Moutier »

Le président et le directeur de l'H-JU l'affirment: « Nous sommes prêts à reprendre la responsabilité ...
« L’Hôpital du Jura est prêt à intégrer le site de Moutier »

Le président et le directeur général de l’H-JU délivrent un message clair : une offre d’exploitation de l’hôpital prévôtois sera formulée

H-JU Le directeur général de l'H-JU Thierry Charmillot (à gauche) et le président du Conseil d'administration Jacques Gygax vont formuler une offre de reprise de l'hôpital de Moutier.

« Nous sommes prêts à reprendre la responsabilité opérationnelle de l’hôpital de Moutier. Nous sommes prêts à reprendre son exploitation ». Ces paroles ont été prononcées vendredi matin par le nouveau président du Conseil d’administration de l’Hôpital du Jura. Jacques Gygax s’est exprimé ainsi lors d’une conférence de presse avec le nouveau directeur général de l’H-JU Thierry Charmillot. « On prend nos responsabilités. Nous sommes à l’H-JU dans une logique de reprise du site de Moutier. Nous avons les moyens de l’acheter au prix juste », a encore déclaré Jacques Gygax, sans écarter tous genres de scénarii, dont celui du partage des biens, la location ou le partenariat avec un acteur privé. « Mais la logique voudrait que nous reprenions le foncier », précise le président du CA.

 

Un message qui se veut rassurant

Le président et le directeur ont exprimé la vision de l’entreprise, et non du politique. Tout juste ont-ils jugé la démarche du Gouvernement jurassien de saisir le Tribunal fédéral pour geler la vente de l’hôpital de Moutier « légitime ». Dans leur message, Jacques Gygax et Thierry Charmillot veulent se montrer rassurants envers la population prévôtoise et les collaborateurs de l’hôpital. « Nous voulons un avenir pour l’H-JU avec l’intégration du site de Moutier, en travaillant en bonne intelligence avec nos voisins, Bâle et Bienne entre autres. Il y a aussi un enjeu de collaboration avec l’Hôpital du Jura bernois au sujet de la psychiatrie. En clair, nous voulons des solutions win-win », explique Jacques Gygax.

 

Le président et le directeur de l’H-JU ont rappelé que l’intégration du site de Moutier est en préparation active depuis le vote du 18 juin 2017. « Les scénarios de répartition des prestations médicales comprenant des mesures urgentes, à court terme et à moyen terme, sont en cours d’élaboration. Nous attendons encore un certain nombre d’informations pour les finaliser. Notre démarche se place dans une logique économique, de planification intercantonale, en tenant compte des besoins de la population et de l’intérêt des deux partenaires », clament Jacques Gygax et Thierry Charmillot. Et de conclure : « Nous souhaitons la constitution du groupe de travail intercantonal proposé par la conférence tripartite. Notre proposition de reprise sera faite dans ce cadre ».

 

Le directeur général et le président affirment par ailleurs avoir toujours joué le jeu du partenariat et des collaborations médicales, malgré le contexte politique tendu. Un pas supplémentaire sera franchi prochainement avec une nouvelle convention liant l’H-JU et l’hôpital de Moutier. Elle permettra un échange réciproque d’opérateurs. Les chirurgiens de Moutier pourront venir opérer leurs propres patients sur le site de Delémont ou venir s’y perfectionner.

L'interview de Jacques Gygax (en direct dans le journal de 12h15)

Assainissement à Saignelégier

Jacques Gygax et Thierry Charmillot ont aussi fait une sorte de bilan de leurs cent premiers jours de fonction. « Notre binôme fonctionne bien et nous avons une relation de confiance avec l’Etat jurassien », clament-ils. Ils notent aussi que la situation financière est maîtrisée. « L’H-JU a enregistré un gain d’efficience qui nous permet d’investir », se réjouit Thierry Charmillot. Parmi les projets actuels figurent l’assainissement du site de Saignelégier pour garantir le confort des résidents. Le site historique sera donc assaini et une nouvelle aile pour le long-séjour sera construite. Un permis de construire pourrait être déposé d’ici l’été prochain. L’investissement prévu est de 20 millions de francs. L’Hôpital du Jura entend aussi favoriser et soutenir la création de Maisons de santé ou Cabinets de groupe. Les attentes sont notamment grandes à Porrentruy et Saignelégier. L’Hôpital du Jura va enfin mener à bien le projet Concept Cantonal de Médecine d’Urgence et de Sauvetage (CCMUS) afin de renforcer la sécurité sanitaire pour la population jurassienne. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus