L’industrie va bien, mais…

La Chambre d’économie publique du Jura bernois a publié son deuxième baromètre industriel de ...
L’industrie va bien, mais…

La Chambre d’économie publique du Jura bernois a publié son deuxième baromètre industriel de l’année. Le secteur reste optimiste pour les trois mois à venir, mais des défis guettent notamment les petites entreprises

Les perspectives des grandes entreprises sont globalement plus favorables que celles des structures de moins de 50 employés. (Photo: CEP) Les perspectives des grandes entreprises sont globalement plus favorables que celles des structures de moins de 50 employés. (Photo: CEP)

L’industrie poursuit sa croissance. C’est le message transmis mardi par la Chambre d’économie publique (CEP) du Jura bernois, qui présentait son baromètre industriel pour le deuxième trimestre 2019. Dans l’ensemble, l’optimisme reste de mise, et les entreprises s’attendent à enregistrer une nouvelle hausse du volume d’affaires ces trois prochains mois. Une tendance qui se poursuit depuis une année environ.

Mais quelques nuages viennent toutefois obscurcir l’horizon. En cause : un ralentissement de la croissance chez certains acteurs industriels, en particulier les structures comptant moins de 50 employés. Elle font face à « une pression dont elles peinent à se soustraire » note Patrick Linder. Le directeur de la CEP poursuit : « Ces entreprises possèdent des marges trop faibles pour financer de manière durable la compétitivité ». Elles risquent donc, à moyen et long terme, avoir des difficultés à investir.


L’évolution de l’horlogerie

Ces incertitudes concernent notamment l’évolution du secteur horloger, selon Patrick Linder. Il rappelle qu’actuellement, les exportations horlogères sont principalement dopées par les ventes de produits de milieu et haut de gamme. Ce constat entraîne la nécessité pour les sous-traitants, notamment, de s’adapter, autrement dit d’investir pour garantir la qualité. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus