Le Gouvernement jurassien soutient la création d’un Réseau interjurassien de santé mentale à Moutier

L’exécutif jurassien suit les conclusions du groupe de travail intercantonal sur l’avenir de ...
Le Gouvernement jurassien soutient la création d’un Réseau interjurassien de santé mentale à Moutier

L’exécutif jurassien suit les conclusions du groupe de travail intercantonal sur l’avenir de l’hôpital prévôtois, le canton de Berne se prononcera lui fin mai

L'avenir de l'hôpital de Moutier: la psychiatrie? L'avenir de l'hôpital de Moutier: la psychiatrie?

Le Gouvernement jurassien a tranché au sujet de l’avenir de l’hôpital de Moutier. Il soutient le lancement d’une expertise approfondie pour la création d’un Réseau interjurassien de santé mentale, basé sur le site prévôtois. L’exécutif suit ainsi les conclusions du groupe de travail intercantonal chargé de définir le meilleur scénario possible pour la pérennité de l’hôpital de Moutier. Le capital-actions de ce Réseau interjurassien de santé mentale serait réparti entre l’H-JU et l’HJB à 51%-49% en fonction de l’appartenance cantonale de la ville.

Selon le Gouvernement jurassien, les trois objectifs de cette spécialisation à Moutier seraient d’offrir une prise en charge basée sur un concept médical moderne de psychiatrie intégrée, de soutenir le développement des prestations psychiatriques pour la population du Jura bernois et du Jura, aussi bien du point de vue de l’offre proposée que son accessibilité géographique, puis de garantir les interfaces avec les soins somatiques. Le site prévôtois offrira à long terme des prestations de type EMS, avec un développement de la psychogériatrie, des lits de médecine, des consultations de spécialistes (policlinique), une base d’engagement pour les ambulances et le regroupement des prestations psychiatriques stationnaires.

 

L'exécutif bernois doit encore se prononcer

L’Etat jurassien note que ce projet a obtenu le soutien des conseils d’administration de l’HJB et de l’H-JU, et fait l’unanimité des professionnels. Et pour rappel, le groupe de travail intercantonal a été mandaté par les Gouvernements jurassien et bernois, avec le soutien de la Confédération, pour réfléchir à la pérennité de l’hôpital de Moutier.

Le Conseil-exécutif bernois devra faire connaître sa position. Le directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale Pierre Alain Schnegg a fait savoir que le canton donnera sa réponse d'ici fin mai. Jusque là, il ne se livrera à aucun commentaire. Pour rappel, lors de la sortie du rapport en mars, le gouvernement avait dit regretter que la solution esquissée fasse l’impasse sur le maintien d’une offre complète de soins à Moutier. En même temps toutefois, il avait précisé soutenir cette possibilité.

S'il est du même avis que le Gouvernement jurassien, une expertise évaluera les investissements nécessaires sur le site prévôtois et les changements opérationnels à apporter pour développer ce Réseau interjurassien de santé mentale. En cas de feu vert, le groupe de travail pourra présenter un projet détaillé cette année encore.

Pour garantir une cohérence générale, le Gouvernement jurassien indique encore qu’il soutient également le fait que la responsabilité médico-psychologique de l’Unité hospitalière pour adolescents de Moutier soit désormais assumée par le Centre médico-psychologique pour enfants et adolescents du Jura. L’Etat jurassien a enfin validé le renforcement des liens dans le domaine de la pédopsychiatrie entre les cantons du Jura, de Berne et de Neuchâtel, via le Centre neuchâtelois de psychiatrie. /comm-rch-jrg

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus