Hôpital de Moutier : droit de veto bernois ?

Le gouvernement bernois pourrait avoir le dernier mot dans le dossier de la restructuration ...
Hôpital de Moutier : droit de veto bernois ?

Le gouvernement bernois pourrait avoir le dernier mot dans le dossier de la restructuration de l’Hôpital de Moutier, dans le cas où le projet retenu serait jugé contraire « aux intérêts cantonaux et régionaux primordiaux »

Le sort de l'Hôpital de Moutier continue d'alimenter les discussions. (Image d'illustration). Le sort de l'Hôpital de Moutier continue d'alimenter les discussions. (Image d'illustration).

Le Conseil-exécutif apporte ses réponses aux députés concernant l’avenir de l’Hôpital de Moutier. Publiées ce matin sur le site Internet du canton, elles concernent trois motions et une interpellation déposées entre avril et juin dernier par des députés de tous bords. Ces textes concernaient pour la plupart le projet de restructuration du site prévôtois de l’Hôpital du Jura bernois en établissement intercantonal intégrant soins somatiques et psychiatriques. Le croisement de ces réponses soulève la question suivante : le gouvernement bernois pourrait-il mettre son veto dans ce dossier ? C’est ce que laisse entendre le Conseil-exécutif.


Disposition de la loi sur les soins hospitaliers

S’il rappelle à plusieurs reprises que les hôpitaux bernois sont des sociétés anonymes et que les décisions stratégiques dépendent de leurs conseils d’administration, il réaffirme aussi que pour lui, « l’objectif supérieur est d’assurer la couverture en soins hospitaliers de toute la population francophone » et qu’il continuera à s’engager en faveur du maintien des emplois et des compétences à l’Hôpital de Moutier. Cet élément est particulièrement intéressant si on le met en parallèle d’un rappel législatif formulé dans une autre réponse : « selon la loi bernoise sur les soins hospitaliers, le Conseil-exécutif peut interdire un regroupement qui irait à l’encontre des intérêts cantonaux et régionaux primordiaux ».


Travail toujours en cours

Il semble donc désormais clair que le Conseil-exécutif pourrait bel et bien avoir le dernier mot, selon les conclusions auxquelles parviendra le groupe de travail intercantonal actuellement à l’œuvre. On rappelle que ce groupe de travail composé de professionnels de la santé de l’Hôpital du Jura bernois et de l’Hôpital du Jura est chargé de trouver une solution pour pérenniser l’Hôpital de Moutier.


Pas d'intégration au Centre Hospitalier Bienne

Autres éléments à retenir des réponses du gouvernement bernois : il n’est pas question pour lui d’intégrer l’Hôpital du Jura bernois dans le Centre Hospitalier Bienne. Concernant l’avenir du site de Bellelay, le Conseil-exécutif indique que l’HJB n’a pas encore officiellement fait part de son intention de déménager. La situation devrait être clarifiée avant la fin de l’année. Le Conseil-exécutif s’engagera dans tous les cas à prendre des mesures urgentes en cas de résiliation du bail. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus