Centrale d’engagement, le point un an après le déménagement

Depuis près d’un an, la centrale d’urgence de la police cantonale bernoise et des Ambulances ...
Centrale d’engagement, le point un an après le déménagement

Depuis près d’un an, la centrale d’urgence de la police cantonale bernoise et des Ambulances région Bienne font ménage commun sous un nouveau toit. Les appels qui arrivent tous au même endroit ont permis un gain de temps dans le traitement des urgences

Dans ses nouveaux locaux biennois, la centrale d'engagement est prête à tout moment à accueillir les autres antennes bernoises si celles-ci devaient faire face à une panne de leurs installations. Dans ses nouveaux locaux biennois, la centrale d'engagement est prête à tout moment à accueillir les autres antennes bernoises si celles-ci devaient faire face à une panne de leurs installations.

Près d’un an que la centrale d’engagement commune à la police cantonale bernoise et aux Ambulances région Bienne est en fonction dans la cité seelandaise.

Quelques 25 personnes sont à disposition 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, week-ends et jour fériés compris pour répondre aux presque 45'000 coups de fils passés annuellement aux numéros 112, 117, 118, 144, aux bornes SOS d’autoroutes et aux interphones des postes de police du Jura bernois, de Bienne et du Seeland.

Avec le regroupement des deux entités en novembre 2018 et le déménagement dans des nouveaux locaux en mars 2019, le matériel a été complétement remplacé par une technologie dernier cri. Tous ces changements permettent une économie de 2 à 3 minutes dans les procédures, un temps précieux quand il s’agit notamment d’urgence sanitaire.

À l’aube de son 1er anniversaire entre ses nouveaux murs, la centrale d’engagement a organisé une visite pour la presse :

Le reportage de Claire Wiget


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus