Progression romande à Bienne

Les élections municipales de dimanche ont permis aux francophones de gagner cinq sièges au ...
Progression romande à Bienne

Les élections municipales de dimanche ont permis aux francophones de gagner cinq sièges au Conseil de ville et de maintenir leurs acquis à l'exécutif 

Virginie Borel, la directrice du Forum du bilinguisme, estime que l'amélioration de la représentation des Romands à Bienne s'inscrit dans une logique progressive. (Photo : archives) Virginie Borel, la directrice du Forum du bilinguisme, estime que l'amélioration de la représentation des Romands à Bienne s'inscrit dans une logique progressive. (Photo : archives)

C’était l’un des enjeux des élections municipales de Bienne dimanche : le sort des francophones et leur représentation au sein des autorités. Au final, c’est belle progression  des forces romandes qui a été observée avec 21 sièges sur 60 au Conseil de ville (35%), soit cinq de plus que lors de la dernière législature. Plusieurs francophones se cachaient parmi les nouveaux visages élus dimanche et n'ont pas été repertoriés dans notre première analyse comme nous l'a justement souligne le conseiller de ville PVL, Dennis Briechle. Les Verts comptent ainsi trois représentants romandes supplémentaires (Isabelle Iseli, Ariane Tonon, Naomi Vouillamoz) alors que le PEV (Kathleen Liechti) et le PVL (Gaël Schaffter) ont pu chacun faire élire un candidat romand au parlement biennois. 

 Les deux sièges francophones au Conseil municipal ont en outre été maintenus

Certains s’attendaient à une percée encore plus nette, surtout que deux listes romandes étaient proposées. Une légère déception pour la directrice du Forum du bilinguisme Virginie Borel qui constate que les électeurs romands ne les ont pas soutenues massivement :

Le cas de la préfecture

L'élection de Romi Stebler à la préfecture a également alimenté les débats, notamment sur les réseaux sociaux. On reproche en effet à la candidate de ne pas maîtriser suffisamment le français. Pour Virginie Borel, le poids de l'électorat alémanique de l'arrondissement Bienne-Seeland a pesé dans cette élection, même si tout s'est joué à 1000 voix seulement. La directrice du Forum du bilinguisme rappelle les déclarations de Romi Stebler, qui a promis d'améliorer son français. « C’est une attente très claire. Elle est devenue par son élection un personnage public et sera amenée à traiter aussi avec l’arrondissement du Jura bernois. » /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus