« Des effets négatifs sur le commerce horloger »

Jean-Daniel Pasche, le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, accueille ...
« Des effets négatifs sur le commerce horloger »

Jean-Daniel Pasche, le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, accueille avec « beaucoup de préoccupation » les nouvelles annonces de semi-confinement en Europe

Le président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse Jean-Daniel Pasche. (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse Jean-Daniel Pasche. (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

L’industrie horlogère suisse craint une nouvelle période difficile pour ses ventes. De nombreux pays européens ont décidé récemment de procéder à de nouveaux confinements ou semi-confinements pour lutter contre la pandémie de coronavirus. L’industrie horlogère suisse était en passe de stabiliser la baisse de ses exportations consécutive à la première flambée de Covid-19 grâce notamment à un fort rebond en Chine. L’annonce de nouvelles mesures sanitaires en Europe constitue ainsi une mauvaise nouvelle supplémentaire pour la branche, comme l’explique Jean-Daniel Pasche, le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse :

L’Europe représente environ 30% des exportations horlogères suisses. Les pertes pour la branche dues aux nouvelles mesures sur le Vieux Continent ne peuvent toutefois pas être mesurées pour le moment. Elles dépendront notamment de la durée et de l’ampleur de ces dispositions. /fco


 

Actualités suivantes