Utilisation ciblée des caméras-piéton pour la police cantonale

Les forces de l’ordre pourront utiliser des caméras attachées à la poitrine dès l’année prochaine ...
Utilisation ciblée des caméras-piéton pour la police cantonale

Les forces de l’ordre pourront utiliser des caméras attachées à la poitrine dès l’année prochaine. Le but est de mieux documenter les infractions

La police cantonale bernoise pourra utiliser des caméras-piéton. (Photo : illustration). La police cantonale bernoise pourra utiliser des caméras-piéton. (Photo : illustration).

Dès l'année prochaine, la police cantonale bernoise pourra avoir recours à des caméras-piéton, ces caméras attachées à la poitrine qui enregistrent les interactions avec le public et permettent de sécuriser des preuves. Leur utilisation ne sera toutefois pas généralisée.

Pour sécuriser les preuves, la caméra peut être allumée au cas par cas si une infraction est imminente ou si elle a été commise. Le but est de pouvoir mieux documenter les infractions et de pouvoir ainsi contribuer à la poursuite de leurs auteurs, a expliqué vendredi le gouvernement bernois qui ajoute que la base juridique existe.

Il ne s'agit toutefois pas de généraliser l'utilisation des caméras, a précisé le canton de Berne qui estime qu'il reste des questions ouvertes, notamment s'agissant de l'adhésion de la population à d'éventuelles prises de vues. A l'étranger, ces caméras servent également à protéger les policiers contre les actes violents.

La Fédération Suisse des fonctionnaires de police et sa section bernoise ne soutiennent pas pour le moment l'utilisation de ces caméras. Quant à la Conférence des commandants des polices cantonales, elle estime que l'enregistrement généralisé de toutes les interventions serait disproportionnée. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus