Tornos a basculé dans le rouge en 2020

Le fabricant prévôtois de machines-outils a subi une perte nette de 29,9 millions de francs ...
Tornos a basculé dans le rouge en 2020

Le fabricant prévôtois de machines-outils a subi une perte nette de 29,9 millions de francs l’année dernière

La crise du coronavirus a eu des effets négatifs sur les chiffres de Tornos en 2020. (Photo : archives). La crise du coronavirus a eu des effets négatifs sur les chiffres de Tornos en 2020. (Photo : archives).

Déjà confronté à une baisse de la demande de l'industrie automobile avant la crise sanitaire, Tornos a subi en plus les effets du coronavirus en 2020. Le fabricant prévôtois de machines-outils a plongé dans les chiffres rouges et renonce au dividende. Malgré une reprise au 4e trimestre, la direction reste prudente.

Le groupe basé à Moutier a subi une perte nette de 29,9 millions de francs, à comparer à un bénéfice de 5,9 millions dégagé à l'exercice précédent, indique-t-il lundi. Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) s'est inscrit à -27,7 millions de francs, contre +6,4 millions en 2019. Les ventes ont également diminué de près de 50% selon les chiffres présentés lundi matin en téléconférence. Mais pas de panique pour autant pour le président du conseil d’administration de Tornos, François Frôté qui détaille les différents résultats : 

Tornos rappelle que face à la crise du coronavirus, il a introduit des « mesures d'austérité rigoureuses » et adapté sa structure des coûts. Des économies de 38,9 millions de francs ont ainsi été réalisées. Les charges d'exploitation ont été allégées de 17 millions de francs, à 43 millions (-28%).

Fin janvier, la société avait dévoilé son chiffre d'affaires annuel, amputé de moitié à 103,4 millions de francs. Face à cette situation difficile et en raison des incertitudes au sujet de l'évolution conjoncturelle, le conseil d'administration propose de renoncer une nouvelle fois au dividende.


Confiance pour 2021

Le contexte dans lequel évolue Tornos s'est amélioré au quatrième trimestre, laissant augurer la poursuite de la reprise en 2021, année pour laquelle le groupe se dit « bien préparé », comme l’explique le président du conseil d’administration François Frôté :

Le président du conseil d'administration a également précisé que Tornos va poursuivre son internationalisation, notamment en octroyant plus d’autonomie et des missions complémentaires aux centres de productions.


Luc Widmer sur le départ

François Frôté a annoncé lundi, lors de la conférence de presse, que Luc Widmer quittera l’entreprise dans les six prochains mois. Actuellement directeur financier, depuis le mois de septembre 2020, il a travaillé pendant huit ans au sein de Tornos. Un départ annoncé pour des raisons personnelles. Concernant son remplacement, « des solutions constructives et en ligne avec nos stratégies sont en cours d’examen » selon François Frôté. /ats-nmy-lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus