Le Parc Chasseral revoit son organigramme

Le Parc naturel régional Chasseral a tenu son assemblée générale jeudi soir devant plus de ...
Le Parc Chasseral revoit son organigramme

Le Parc naturel régional Chasseral a tenu son assemblée générale jeudi soir devant plus de 80 personnes à St-Imier. La Charte 2022-2031 et la création d'un Conseil consultatif ont été largement approuvées par les membres présents

 Cinq nouveaux membres rejoignent le Parc Chasseral. (Photo : archives). Cinq nouveaux membres rejoignent le Parc Chasseral. (Photo : archives).

Du changement en vue pour le Parc régional Chasseral. L’association a tenu jeudi soir son assemblée générale à la salle de spectacle de St-Imier. Plus de 80 personnes ont répondu présentes pour se pencher sur l’ordre du jour. La nouvelle Charte 2022-2031 a été approuvée par les membres présents. Il s’agissait de la dernière étape de validation avant son entrée en vigueur prévu pour janvier prochain. L’assemblée s’est également penchée sur la mise en place d’une nouvelle organisation au sein des statuts du Parc Chasseral. Les 23 communes auront à l’avenir chacune leur délégué. Une manière d’améliorer les liens entre les partenaires du Parc, selon son président. Michel Walthert :

« On aura un lien beaucoup plus fort avec les communes du Parc »

Outre ces changements au niveau de l’organigramme qui seront validés le 4 novembre lors de la prochaine assemblée, le rapport de l’année 2020 a été discuté par les membres présents. Une année particulière marquée par la crise sanitaire. Pourtant, le Parc Chasseral a bien traversé la tempête malgré la très forte fréquentation. Son président, Michel Walthert: 

« On a connu une situation plus compliquée que la norme en raison de l’afflux des visiteurs en recherche de liberté »

L'assemblée s'est aussi penchée sur les finances de l'association. Les comptes 2020 ont bouclé avec un résultat d’exploitation positif de 59’938 francs. En 2021, le budget prévoit 2,56 millions de francs de dépenses et un excédent de 5500 francs. 


Une entité qui prend de l'ampleur

Le Parc naturel régional Chasseral, à cheval sur les cantons de Berne et de Neuchâtel, ne cesse de prendre de l'importance dans la région. Cinq nouveaux membres, pour un total de 356, ont rejoint l'association, dont les communes d'Evilard-Macolin et de Douanne-Daucher. La Ville de Neuchâtel (avec ses territoires forestiers) a préféré renoncer à adhérer pour le moment. Avec ces nouvelles communes qui ont adhéré, le Parc Chasseral « s'ouvre de facto au bilinguisme », a-t-il indiqué vendredi. L'organisation a expliqué que l'ensemble des localités de la commune de Val-de-Ruz font aussi désormais partie du territoire. « La prochaine ouverture à de nouvelles communes, à l’ouest comme à l'est, pourrait intervenir en 2025 ». /ATS-gtr-nme



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus