Une reprise parsemée d'incertitudes

L'industrie régionale fait preuve d'optimisme pour les mois à venir, selon le dernier Baromètre ...
Une reprise parsemée d'incertitudes

L'industrie régionale fait preuve d'optimisme pour les mois à venir, selon le dernier Baromètre de la Chambre d'économie publique du Jura bernois. Mais les contraintes demeurent nombreuses

Le directeur de la CEP Patrick Linder espère une rapide levée des restrictions sanitaires. Ces dernières pèsent de tout leur poids sur l'industrie régionale exportatrice. Le directeur de la CEP Patrick Linder espère une rapide levée des restrictions sanitaires. Ces dernières pèsent de tout leur poids sur l'industrie régionale exportatrice.

C’est l’heure de la reprise pour l’industrie régionale. La tendance pour les prochains mois est globalement positive, c’est ce qui ressort du dernier Baromètre industriel de la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP), présenté mardi matin. La période s'annonce favorable en termes d’entrées de commandes, de résultat opérationnel ou encore de capacités d’investissement. Mais les contraintes et incertitudes sont encore nombreuses, rappelle le directeur de la CEP Patrick Linder. En raison du Covid d’une part, du renchérissement des matières premières et de la rupture des négociations entre la Suisse et l'Union européenne sur un accord-cadre d'autre part :

Suisse-UE : « Des préoccupations plutôt malvenues »

Toujours à propos des relations entre la Suisse et l'UE, Patrick Linder se dit à la fois inquiet et consterné. La rupture des négociations n'a pas été suivie d'un plan B selon lui, et plusieurs pans de l'économie se retrouvent menacés. A titre d'exemple, le secteur de la machine-outil fait l'objet d'un accord particulier qui établit des normes précises. Cet accord arrivera à échéance en 2023, et son non-renouvellement pourrait avoir des conséquences dévastatrices, alerte le directeur.


Une interdépendance positive en l'état

Reste que les prévisions affichées dans le baromètre demeurent globalement bonnes, en dépit de l'existence de disparités entre les acteurs du secteur secondaire selon leurs spécialisations et domaines d'activités. Cette homogénéité de perception prouve encore que le système de production régional est composé d'entreprises souvent interdépendantes. Dans une crise sanitaire comme celle du Covid, cette connexion entre les PME locales est plutôt une force selon Patrick Linder :

« Un avantage structurel inconstestable »

Tous les détails de cette nouvelle édition du Baromètre de la CEP sont à retrouver sur le site internet de l'institution. La prochaine publication aura lieu au début de l'automne. Elle permettra de confirmer ou d'infirmer les bonnes dispositions actuelles. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus