Tramlabulle retrouve ses marques

La 24e édition du festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia ...
Tramlabulle retrouve ses marques

La 24e édition du festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia investit le CIP de Tramelan les 25 et 26 septembre prochains. Une mouture presque dans la lignée de celles d’avant-coronavirus

C'est Caroline Rutz, alias Caro qui a signé l'affiche de l'édition 2021 de Tramalbulle. (Photo : archives) C'est Caroline Rutz, alias Caro qui a signé l'affiche de l'édition 2021 de Tramalbulle. (Photo : archives)

Après une édition hors-série en 2020, Tramlabulle revient pour la 24e fois les 25 et 26 septembre sur un modèle presque habituel. Les organisateurs n’ont sacrifié sur l’autel de la crise sanitaire que la soirée du vendredi.

Du côté des auteurs, ils seront 26 à se prêter au jeu de la dédicace. Beaucoup de Suisses, mais aussi une dizaine de Français et de Belges, Ben Jurdic, Daniel Kox, Maurane Mazars ou Bédu, pour ne citer que ceux-ci. On notera aussi la présence de l’auteur lucernois Lorenz Rieser. C’est plutôt inhabituel pour Tramlabulle d’accueillir des artistes d’outre-Sarine. Le président de la manifestation, Cédric Humair :

Le festival propose aussi son lot d’expositions. Elles sont consacrées à Caroline Rutz alias Caro à qui l’on doit l’affiche de Tramlabulle 2021, Maurane Mazars prix révélation du dernier festival d’Angoulême, Marie-Morgane MarieMo Adatte et BD et littérature, monté par Daniel Thurre, médiateur culturel et fan de bandes-dessinés.

Outre les traditionnels stands de BD d’occasion, différentes animations sont au programme : spectacles de marionnette avec le chien Cubitus, parties du jeu Crazy Town (sur inscription), prestation des jeunes accordéonistes de Tramelan et samedi soir, concert de Seriously Serious et Walldown.

Les organisateurs sont habitués à accueillir jusqu’à 4000 personnes sur trois jours lors d’une édition normale. Cette année, ils s’attendent à une baisse de fréquentation :

L’entrée à Tramlabulle est toujours libre. Toutefois, comme l'a précisé le président, il faudra cette année présenter un pass-sanitaire et une carte d’identité pour pouvoir franchir le seuil du CIP. À l’intérieur du festival, le public pourra évoluer sans masque. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus