La police bernoise affine son dispositif de recherche

Trois systèmes fixes pour identifier les plaques d'immatriculation ont été installés sur territoire ...
La police bernoise affine son dispositif de recherche

Trois systèmes fixes pour identifier les plaques d'immatriculation ont été installés sur territoire bernois. Ce projet-pilote mené par la police doit permettre de retrouver plus rapidement un véhicule lors de mandats de recherche

Les appareils d'identification automatique ne seront utilisés que dans des cas très précis, rassure la police bernoise.  Les appareils d'identification automatique ne seront utilisés que dans des cas très précis, rassure la police bernoise. 

La police cantonale bernoise veut améliorer ses moyens en termes de recherche. Elle a lancé récemment un projet-pilote  : il s’agit de trois systèmes fixes d’identification automatique des plaques d’immatriculation des véhicules. Ces installations ne serviront pas à faire de la surveillance en permanence, elles ne seront utilisées que dans des cas concrets, lors de recherche de véhicules ou de personnes. Les explications du porte-parole de la police cantonale bernoise, Joël Regli : 

« En cas de suspicion d’un délit, on pourra identifier des véhicules dans tout le canton »

Ces dispositifs fixes permettront ainsi une surveillance du trafic mais ne seront pas dotés d'un mécanisme de contrôle de la vitesse des véhicules. Selon Joël Regli, ce nouveau système se veut complémentaires aux installations mobiles d'identification de plaques minéralogiques déjà présentes au sein de véhicules de service de la police cantonale bernoise. Ce projet-pilote a coûté 75'000 francs. La dépense a été validée par le Conseil-exécutif. /nme-lyg 


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus