Une année 2021 faste pour la CEP

Malgré le Covid et autres écueils, la Chambre d'économie publique du Jura bernois a réalisé ...
Une année 2021 faste pour la CEP

Malgré le Covid et autres écueils, la Chambre d'économie publique du Jura bernois a réalisé une année 2021 pleine. L'institution n'a pas attendu la levée des mesures pour activer ses principaux projets

Le président de la CEP Richard Vaucher a souligné jeudi l'incroyable travail fourni par ses équipes. Le président de la CEP Richard Vaucher a souligné jeudi l'incroyable travail fourni par ses équipes.

L’année 2021 a été riche pour la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP). Malgré le Covid, l’institution a redoublé d’efforts, d’activités et de présence pour soutenir l’économie régionale. Jeudi, au Cinématographe de Tramelan, la 42e assemblée générale de la CEP a été l’occasion de souligner l’incroyable capacité de résilience du Jura bernois face aux nombreux défis qui se sont posés l'an dernier. La Stratégie économique 2030 ou encore les projets Couronne à Sonceboz ont été et sont encore les fers de lance du dynamisme affiché actuellement selon le directeur de la CEP Patrick Linder. Ce dernier s'est plu à présenter les actions de l'institution par la métaphore, celle d'une partie d'échecs déjà entamée :  « Il y a l’échiquier, qui représente les conditions-cadres. Sur ce plateau, les pions adversaires que sont par exemple les impondérables. Mais nous avons aussi nos pions : la tour, à savoir le futur nouveau siège de la CEP à Sonceboz. Les fous comme la Stratégie économique 2030 et la Fondation pour le rayonnement du Jura bernois, qui permettent d’agir en diagonale, à profondeur illimitée. L’équipe de la CEP représente la reine. Quant au roi, c’est vous, les membres, les entreprises. Tout ceux que l’on cherche à protéger. »


Une année « incroyablement dynamique »

La partie d'échecs est donc engagée, et elle l'est plutôt bien selon Richard Vaucher, président de la CEP. A la tribune, ce dernier s'est réjoui d'une année 2021« incroyablement dynamique », avec de nombreuses réalisations sur le terrain. « La CEP toujours été au front, toujours active », s’est-il félicité, rappelant que l’institution ne compte que 2,2 postes à plein-temps. L'optimisme est de mise pour l'année en cours, même si de nombreux événements extérieurs peuvent venir déstabiliser la marche vers l'avant :

« Tout est sur les rails, mais on n’est pas à l’abri de coups de boutoir »

Finances saines

Sur le plan comptable, la Chambre d'économie publique du Jura bernois boucle l'année 2021 sur un bénéfice confortable de 182'000 francs. A noter toutefois que ce résultat est influencé par la vente de l'actuel bâtiment administratif à Bévilard pour un montant de 175'000 francs. Avec environ 720'000 francs de liquidités, la CEP envisage le futur avec sérénité. Le budget 2022 prévoit ainsi un résultat équilibré, avec un léger déficit de 15'000 francs.


Economiesuisse invitée

L'assemblée générale s'est terminée jeudi soir par un exposé de Cristina Gaggini, directrice romande d'Economiesuisse. La responsable s'est exprimée sur de nombreux dossiers chauds qui concernent la Suisse mais aussi plus directement la région : abandon de l'accord-cadre avec l'Union européenne, pénurie de matières premères ou encore attaques contre la libre circulation. Cristina Gaggini s'est également attardée sur les difficultés à venir dans le domaine de l'énergie. « C’est une préoccupation majeure. Des actions fortes devront être entreprises », a-t-elle martelé, citant notamment la diminution des possibilités de recours contre l'éolien ou la mise en service de centrales à gaz :

« Il faut absolument faire preuve de pragmatisme au niveau politique »

Le rapport d'activité 2021 de la CEP est disponible sur le site de l'institution. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus