Variole : « le gouvernement a fait preuve d’attentisme », estime Baptiste Hurni

Le Conseil fédéral souhaite acquérir 40'000 doses de vaccins contre la variole du singe. Une ...
Variole : « le gouvernement a fait preuve d’attentisme », estime Baptiste Hurni

Le Conseil fédéral souhaite acquérir 40'000 doses de vaccins contre la variole du singe. Une décision saluée par le président de la section romande de la Fédération suisse des patients, qui estime qu’il n’est pas trop tard pour agir

Le président de la section romande de la Fédération suisse des patients Baptiste Hurni réagit aux annonces du gouvernement. (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex). Le président de la section romande de la Fédération suisse des patients Baptiste Hurni réagit aux annonces du gouvernement. (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex).

Le Conseil fédéral a décidé d’agir et d’acquérir 100'000 doses de vaccins contre la variole, dont 40'000 pour lutter contre la variole du singe. Une décision saluée par le conseiller national neuchâtelois Baptiste Hurni. Le socialiste estime qu’il n’est pas trop tard pour agir. Mais celui qui préside aussi la section romande de la Fédération suisse des patients estime que le gouvernement a fait preuve d’attentisme dans ce dossier. Et que cette commande aurait dû être passée il y a un mois.

Plus de 400 cas de variole du singe ont été enregistrés en Suisse, majoritairement parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes. Le gouvernement juge qu’environ 20'000 personnes seraient intéressées par le vaccin. Certains Suisses se sont rendus à l’étranger ces dernières semaines afin de se faire piquer.

Le gouvernement souligne que Swissmedic n'a pour l'instant pas autorisé ces produits et que cette autorisation ne sera vraisemblablement pas délivrée au moment de la livraison des vaccins. Leur utilisation restera possible mais nécessitera de bien informer les personnes qui se font piquer.

La Fédération suisse des hommes gais et bi a réagi, déclarant que la Confédération avait perdu beaucoup trop de temps pour obtenir des doses. Pink Cross demande que la vaccination soit possible au plus vite et de la manière la moins compliquée possible.

Le président de la section romande de la Fédération suisse des patients Baptiste Hurni juge lui aussi qu’une coordination « est souhaitable » entre les cantons pour la mise en œuvre de la vaccination pour les personnes qui le souhaitent.

/comm-aju-ats


Actualisé le

Actualités suivantes