Stéphanie Mérillat : « Je crois qu’on écrit tout simplement l’histoire »

La coprésidente du HC Bienne peine encore à réaliser que le club seelandais de hockey sur glace ...
Stéphanie Mérillat : « Je crois qu’on écrit tout simplement l’histoire »

La coprésidente du HC Bienne peine encore à réaliser que le club seelandais de hockey sur glace a décroché son ticket pour la finale de National League

Les Seelandais n'ont eu besoin que de quatre matchs pour venir à bout des ZSC Lions en demi-finale. (Photo : KEYSTONE / Ennio Leanza). Les Seelandais n'ont eu besoin que de quatre matchs pour venir à bout des ZSC Lions en demi-finale. (Photo : KEYSTONE / Ennio Leanza).

« Je vous avoue que j’ai encore un petit peu de mal à réaliser ». Stéphanie Mérillat ne cache pas son excitation à la suite de la qualification du HC Bienne pour la finale des play-off de National League. Mercredi soir, les « rouge et jaune » ont validé leur ticket grâce à leur victoire 5-3 sur la glace des ZSC Lions lors de l’acte IV. Ils remportent leur série des demi-finales 4-0.

Invitée dans La Matinale jeudi, la coprésidente du club est revenue sur cette victoire historique puisqu’on le rappelle : jamais, depuis l’introduction du système des play-off, Bienne n’avait atteint les finales. « C’était difficile de dormir », confie Stéphanie Mérillat qui explique être passée, la veille, « par tous les états ». « Maintenant, il faut profiter », dit-elle en citant le capitaine seelandais Gaëtan Haas. « Ensuite, il s’agira de faire table-rase pour ne pas manquer cette dernière marche ». Quant à l’adversaire du HC Bienne pour cette finale, Stéphanie Mérillat dit ne pas avoir de préférence pour Genève-Servette ou Zoug : « J’aimerais l’adversaire qu’on arrive à battre », affirme la coprésidente.

Le premier acte de la finale se jouera le 14 avril. D’ici là, Bienne doit encore attendre que Genève-Servette et Zoug se départagent. Pour l’heure, les Genevois mènent 2-1 dans la série. /amo-sbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus