On l’a lu dans la presse : « La Question jurassienne n’est pas réglée »

Le secrétaire général du MAJ s’est confié ce vendredi au Journal du Jura, alors que les cantons ...
On l’a lu dans la presse : « La Question jurassienne n’est pas réglée »

Le secrétaire général du MAJ s’est confié ce vendredi au Journal du Jura, alors que les cantons de Berne et du Jura s’apprêtent à signer le Concordat qui règle le transfert de Moutier dans le Jura

Pierre-André Comte respecte la voix du peuple, mais il n’est pas prêt à abandonner sa mission. « Pour le Mouvement autonomiste jurassien, [la signature du Concordat] est une fin virtuelle, car la Question jurassienne n'est pas réglée », a-t-il indiqué dans les colonnes du JdJ. (Photo : archives) Pierre-André Comte respecte la voix du peuple, mais il n’est pas prêt à abandonner sa mission. « Pour le Mouvement autonomiste jurassien, [la signature du Concordat] est une fin virtuelle, car la Question jurassienne n'est pas réglée », a-t-il indiqué dans les colonnes du JdJ. (Photo : archives)

La fin de la Question jurassienne se concrétise ce vendredi 24 novembre. Les Cantons de Berne et du Jura signeront le Concordat sur le transfert de Moutier. Cette date a une forte symbolique puisqu’elle marque aussi les dix ans du vote sur l’opportunité de lancer un processus en vue de la création d’un nouveau canton. A l’époque, le Jura avait dit oui, mais le Jura bernois s’y était opposé.

A cette occasion, le Journal du Jura s’est entretenu avec le secrétaire général du Mouvement autonomiste jurassien, Pierre-André Comte. L’auteur de la grande interview parue dans l’édition de ce vendredi, Laurent Kleisl, est revenu sur le sujet dans La Matinale.

Laurent Kleisl : « Dans la Question jurassienne, il n’y a pas de gagnants, il n’y a pas de perdants »

/ddc


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus