Stöckli qui rit, Graber qui pleure

Le parti socialiste a réussi à reprendre le siège perdu en mars dernier au Conseil des Etats ...
Stöckli qui rit, Graber qui pleure

L'élection de Hans Stöckli au Conseil des Etats fait le malheur de Jean-Pierre Graber L'élection de Hans Stöckli au Conseil des Etats fait le malheur de Jean-Pierre Graber

Le parti socialiste a réussi à reprendre le siège perdu en mars dernier au Conseil des Etats, suite à l’élection de Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral. Hans Stöckli a battu le sortant UDC Adrian Amstutz lors du second tour et accède donc à la Chambre des Cantons. Le candidat socialiste a obtenu 50,2% des voix contre 43,8% à son rival agrarien. C’est l’arrondissement urbain de Berne qui a fait la différence. L’autre sortant, le PBD Werner Luginbühl, a été facilement réélu en décrochant la première place avec 65,1% des suffrages. La participation s’est élevée à 46,8%.

La non-réélection d’Adrian Amstutz entraîne du coup celle de Jean-Pierre Graber au Conseil national. Le Neuvevillois était arrivé premier viennent-ensuite lors du scrutin du 23 octobre. Le Jura bernois ne compte donc plus de représentant aux Chambres fédérales, une première depuis 1848 ! /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus