L'élection au Conseil d'Etat neuchâtelois reportée au 28 avril

Coup de théâtre dans la course au Château. L’élection au Conseil d’Etat neuchâtelois est reportée ...
L'élection au Conseil d'Etat neuchâtelois reportée au 28 avril

Coup de théâtre dans la course au Château.

L’élection au Conseil d’Etat neuchâtelois est reportée au 28 avril. La Chancellerie a pris cette décision à la suite du décès du candidat démocrate-chrétien Raymond Traube.

L’article 75 de la Loi sur les droits politiques relève que si un candidat n’est plus éligible entre le lundi midi de la cinquième semaine qui précède l’élection et la clôture du scrutin, l’élection est annulée ou reportée.

Le Conseil d’Etat n’avait pas le choix de procéder autrement. Et pourtant, le PDC s’est approché du gouvernement pour lui demander de ne pas reporter l’élection, en mémoire de Raymond Traube, qui n’aurait pas voulu que le Canton dépense inutilement les deniers publics.

Un nouvel arrêté de convocation des électrices et électeurs sera publié dans la Feuille officielle du vendredi 5 avril 2013. L'ensemble des partis seront invités à confirmer ou à modifier leurs listes de candidats d'ici au mardi 9 avril à midi auprès de la Chancellerie d'Etat.

S’il y a un second tour, il est fixé au 19 mai.

 

L’élection au Grand Conseil maintenue

Aucun article de loi ne stipule en revanche que si l’un des candidats au Grand Conseil n’est pas éligible, l’élection est annulée et reportée. Pour le Conseil d’Etat, le décès d'un candidat n'induit pas l'annulation de cette élection, qui se tient selon le système de la représentation proportionnelle. Les sièges sont d'abord attribués aux partis avant de l'être nominativement aux candidats. Ce qui pose quelques soucis. Les résultats du Grand Conseil seront connus le 14 avril au soir. Ils pourraient influencer le scrutin du Conseil d’Etat qui se tient le 28 avril. /comm-sma

 


Actualisé le

Actualités suivantes