Moutier double ses investissements pour 2017

Une situation financière « préoccupante mais présentable ». C’est en ces mots que la municipalité ...
Moutier double ses investissements pour 2017

Argent

Une situation financière « préoccupante mais présentable ». C’est en ces mots que la municipalité de Moutier a présenté ce mercredi son projet de budget pour l’année 2017. Il sera soumis au vote du Conseil de ville lundi prochain, le 31 octobre. L’excédent de charge s'élève à 1'232'541 francs, soit seulement 100'000 francs de plus que le déficit de 2016. Le grand changement par rapport à l’an dernier se situe au niveau de l'investissement qui a plus que doublé. Il était de 3 millions de francs en 2016 et la municipalité table sur 6,5 millions pour 2017 !

« C'est le moment d'investir »

Comment est-ce possible ? Tout d'abord, ce budget est présenté selon le nouveau "modèle de compte harmonisé" MCH2. Pour faire simple, cette nouvelle règle permet d’amortir des charges sur la durée de vie des éléments concernés, par exemple une route ou un bâtiment. Autre raison invoquée, les taux d’intérêts sont historiquement très bas, ce qui a poussé le maire Marcel Winistoerfer et son équipe à doper les investissements. « On prend un petit risque. On se dit que c’est le moment d’investir puisque les conditions sont favorables. C’est vrai que le passage du MCH1 au MCH2 nous permet d’investir davantage car on peut délayer l’investissement sur plusieurs années, ce qui était plus difficile avant. Et c’est mon vœu de continuer d'investir, de continuer de faire de Moutier une ville attractive. Il faut qu’on maintienne cette idée-là. »

Un budget "prudent"

Ces 6,5 millions permettront notamment la réfection de l’anneau et des terrains de la place de sport, le financement d’un nouveau projet d’école ménagère et la mise en place d’une déchetterie centralisée. Pour autant l’administrateur des finances de la ville de Moutier, Fabrice Zartemi, parle d’un « budget prudent » globalement similaire à celui de 2016. « Actuellement la fortune de la ville de Moutier est légèrement supérieure à 3,5 millions. Ce qui veut dire que si les déficits prévus en 2016 et 2017 s’avèrent justes, il ne resterait plus grand-chose. On doit donc rester très attentif. On a vraiment intégré la totalité des charges auxquelles on pouvait s’attendre. C’est effectivement un projet ambitieux au niveau des investissements mais dans la réalité on se rend compte que l’on investi jamais tout ce qui était prévu. Donc notre marge de manœuvre, elle est là. », détaille Fabrice Zartemi.

Si en dehors de l’investissement la municipalité n’a rien voulu révolutionner cette année, c’est aussi en raison de l’approche du vote communaliste du 18 juin 2017 sur l’appartenance cantonale de Moutier. Selon le maire il était important de ne pas bousculer les habitudes avant cette échéance importante. /jpi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus