Les bâtiments biennois n’en verront pas de toutes les couleurs

Une motion déposée au Conseil de ville de Bienne demandait la liberté de choix des couleurs ...
Les bâtiments biennois n’en verront pas de toutes les couleurs

Une motion déposée au Conseil de ville de Bienne demandait la liberté de choix des couleurs des façades des bâtiments, le texte qui fait suite à l’affaire dite de la maison orange a été refusée

Mercredi soir, les Conseillers de ville se sont opposés, à une large majorité, à la modification  de la réglementation de la ville en matière de constructions. L’élu UDC Adrian Dillier a déposé une motion afin que les propriétaires soient libres de choisir la couleur de leurs façades, à l’exception de la vieille ville et du centre-ville. 

Cette intervention parlementaire fait suite à l’affaire de la Maison orange. En 2014, un couple de retraités a repeint sa maison en orange pétant à la Rue de mâche, sans avoir demandé au préalable un permis de construire. La ville de Bienne et le canton de Berne avaient ordonné  aux propriétaires de la repeindre dans une couleur moins criarde. L’an dernier, l’UDC avait déjà volé au secours du couple en déposant une pétition qui avait récolté plus de quatre mille signatures.

L’UDC continuera-t-elle à se battre pour cette cause ? Adrian Dillier entretient le doute : «  je verrai », a –t-il déclaré.

 

Pas d’accélération pour les naturalisations

Par ailleurs, une motion déposée par la gauche demandant « une procédure de naturalisation adaptée et transparente et l’accélération du processus de naturalisation dans un délai-cadre de 18 mois a été rejetée ». Le Conseil municipal l’a jugé non recevable. /anl


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus