Un paddock en pleine ville de Bienne

L’ œuvre d’art intitulée Texas sera construite sur l’esplanade, vis-à-vis du Palais des Congrès ...
Un paddock en pleine ville de Bienne

L’ œuvre d’art intitulée Texas sera construite sur l’esplanade, vis-à-vis du Palais des Congrès, elle a été pensée par le duo d’artistes Haus am Gern

  Ce croquis de l'installation Texas permet de voir où elle se situera sur l'esplanade (Image: Haus am Gern)

Transformation en vue pour la place de l’Esplanade à Bienne. Elle devrait accueillir un paddock en bois. Il s’agit d’une œuvre d’art intitulée Texas qui sera construite vis-à-vis du Palais des Congrès. Le projet est le fruit du collectif biennois Haus am Gern. Il est le lauréat du concours art et architecture, de la société Parking S.A., qui s’est déroulé l’an dernier. Selon Barbara Meyer Cesta, l’une des artistes à l’origine de Texas, l’idée est de construire un lieu : « à l’intérieur du Paddock, des gradins seront construits. Les gens pourront y accéder s’ils le souhaitent mais il devront l’enjamber car il n’y aura pas de porte ».

 

Réactions politiques

Alors qu’elle n’est pas encore installée, Texas suscite déjà des réactions sur le plan politique. Le socialiste Mohamed Hamdaoui a déposé une interpellation urgente à ce sujet mercredi soir au Conseil de ville. Il souhaite notamment obtenir plus de transparence quant à l’attribution de ce genre de projet. Il demande au Conseil municipal de faire attention à l’avenir : « Bienne n’est pas un musée d’art moderne, c’est une ville où les gens vivent, où elles ont envie de se rencontrer. L’enjeu est politique car si ce genre de projet n’est pas compris par la population, elle ne voudra plus dépenser de l’argent pour les œuvres d’art et cela serait terrible ».

 

A découvrir cet été

Le paddock sera construit cet été par le duo Haus am Gern. Il sera donc sur les lieux durant environ un mois et souhaite échanger avec la population à ce moment-là. Un permis de construire a été déposé. Le délai d’opposition est fixé au 10 mars. Le coût du projet est estimé à 50 mille francs. Par ailleurs, l’œuvre est éphémère car elle est construite sur un terrain à bâtir. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus