Coupes budgétaires massives dans le social et la formation

560 millions de francs : cest la somme que veut économiser le gouvernement bernois ces quatre ...
Coupes budgétaires massives dans le social et la formation

Le couperet est tombé. Le gouvernement bernois a dévoilé vendredi toutes les coupes budgétaires qu'il prévoyait de réaliser d'ici 2021 afin de préserver des finances cantonales saines

 Le Conseil-exécutif bernois a discuté durant de long mois pour déterminer dans quelles domaines des économies étaient possibles.

560 millions de francs : cest la somme que veut économiser le gouvernement bernois ces quatre prochaines années. Il a présenté vendredi matin son programme d'allègement pour éviter que les finances ne se retrouvent dans le rouge. En raison d'une augmentation des dépenses dans certains domaines et de revenus qui vont diminuer, le compte fonctionnement se retrouverait en négatif dès 2019.

Le Conseil-exécutif a donc prévu de supprimer 117 postes de travail d'ici 2021. Les coupes budgétaires touchent tous les départements et toutes les régions du canton. Mais elles sont particulièrement élevées dans les soins à domicile, la prise en charge des personnes souffrant de handicap et l'école obligatoire.

Le gouvernement précise que ces économies vont permettre d'équilibrer les finances et de concrétiser la révision de la loi sur les impôts des personnes morales prévue pour 2019. En revanche, elles ne permettent pas de diminuer l'impôt sur les personnes physiques, comme le demande le Grand Conseil. Le Conseil-exécutif s'oppose à de nouvelles coupes budgétaires à l'heure actuelle, car il estime qu'elles porteraient fortement atteinte à l'offre de prestations publiques et serait politiquement indéfendable. Le Grand Conseil se prononcera sur ce programme d'allègement en novembre.

 

Quelques exemples de mesures prévues :

Direction de l'économie publique :

  • réduction des contributions aux régions à faible tourisme de séjour : Berne et Jura/Trois-Lacs. Economies prévues : 300'000.- par an dès 2020.
  • réduction de la contribution à la Fondation rurale interjurassienne. Economies prévues : 100'000.- par an dès 2018.
  • suppression des contributions cantonales versées aux agriculteurs en cas de dommages dus aux éléments naturels. Economies prévues : 300'000.- par an dès 2019.

Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale :

  • octroi plus restrictif de mandats de prestations aux hôpitaux de la liste, Economies prévues : 5 millions de francs par an dès 2019, 10 millions dès 2021.
  • réduction des contributions aux prestations psychiatriques ambulatoires. Economies prévues : 5 millions de francs par an dès 2020.
  • réduction des subventions aux institutions pour personnes en situation de handicap. Economies prévues : 6 millions de francs par an dès 2018.
  • augmentation de la participation des patients aux coûts de l'aide et des soins à domicile. Economies prévues : 13 millions de francs par an dès 2018.
  • réduction ou suppression de diverses subventions pour le traitement et la prévention de la toxicomanie. Economies prévues : 2 millions de francs par an dès 2019.

Direction de la justice, des affaires communales et ecclésiastiques :

  • réduction des subventions aux fusions de communes. Economies prévues : 300'000.- par an dès 2018.
  • suppression des subventions au parlement des jeunes et dissolution de la Commission pour l'enfance et la jeunesse. Economies prévues : 82'000.- par an dès 2018.

Direction de la police et des affaires militaires :

  • diminution de 20% de l'offre des cours Jeunesse et sports, suppression du concours School Dance Award et du soutien aux réseaux sportifs locaux. Economies prévues : 100'000.- par an dès 2018, 400'000.- par an dès 2021.
  • réduction de l'intérêt perçu sur les impôts payés en trop, qui va passer de 3% à 1,5% dès 2019. Economies prévues : 8 millions de francs par an dès 2020.

Direction de l'instruction publique :

  • Lehrplan 21 : abandon de l'augmentation prévue de deux leçons au secondaire I. Economies prévues : 1 million de francs par an dès 2019, 5,5 millions dès 2021.
  • abandon des contributions cantonales pour le transport scolaire, qui sera désormais entièrement à la charge des communes. Economies prévues : 4 millions de francs par an dès 2019.
  • réduction des subventions à la HE-Arc et à la HEP BEJUNE. Economies prévues : 550'000.-  par an dès 2019.
  • augmentation de 400.- par an de la taxe d'étude pour les étudiants étrangers dans les hautes écoles. Economies prévues : 300'000.- par an dès 2019.

Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie :

  • diminution des subventions pour la réfection des bâtiments. Economies prévues : 870'000.- par an dès 2018.

 

Le rapport complet avec l'ensemble des mesures d'économies prévues est disponible sur le site du canton de Berne. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus