Deux communes sur sept disent non

La fusion n’est pas désirée du côté de Villeret et de La Ferrière. Le comité de pilotage en ...
Deux communes sur sept disent non

La fusion n’est pas désirée du côté de Villeret et de La Ferrière. Le comité de pilotage en vue du projet perd deux communes sur sept

FusionVallon de St-Imier Les maires des villages concernés se sont réunis dimanche, au Fédéral, à Villeret, pour annoncer les résultats.

Villeret et La Ferrière disent non à la fusion des communes du Vallon de St-Imier. Les cinq autres localités ont quant à elles accepté le principe d’un futur vote. Celui de dimanche était consultatif, il visait à prendre la température auprès des citoyens quant à une future fusion des communes de Cormoret, Courtelary, La Ferrière, Renan, Saint-Imier, Sonvilier et Villeret.

La Ferrière a refusé à 60% alors que pour Villeret, le constat est encore plus net, avec 69% de non. Dans les autres communes, c’est oui à 72% à Renan, à 65% à Sonvilier, à 60% à Cormoret et à 64% à Courtelary et St-Imier.

Les villages ayant accepté que le comité de pilotage prépare un contrat en vue de la fusion vont donc continuer leur bout de chemin sans Villeret et La Ferrière. La prochaine étape concernera les Conseils municipaux. Ces derniers devront évaluer s’ils entendent présenter au peuple ce projet de fusion. Vu le taux d’acceptation moyen (65%), ceci devrait se faire selon Patrick Tanner, le maire de St-Imier.

Si tout se passe comme prévu, la votation pourrait avoir lieu dans les différentes communes à l’horizon 2020-2021. À noter encore que le maire de Villeret, Richard Habegger, jusqu'ici président du comité de pilotage, a annoncé à ses collègues qu'il quittera ses fonctions. Son succésseur n'est pas encore connu. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus