Bienne : initiative sur les espaces vides déposée

Pari réussi pour les Jeunes socialistes biennois qui veulent animer les espaces vides de la ...
Bienne : initiative sur les espaces vides déposée

Les Jeunes socialistes ont remis leur initiative baptisée « animons les espaces vides » à Gérard Wettstein, le secrétaire de direction de la ville de Bienne, vendredi matin Les Jeunes socialistes ont remis leur initiative baptisée « animons les espaces vides » à Gérard Wettstein, le secrétaire de direction de la ville de Bienne, vendredi matin.

Pari réussi pour les Jeunes socialistes biennois qui veulent animer les espaces vides de la ville. L’initiative qui vise à mettre à disposition les bâtiments publics et privés inutilisés pendant plus de trois mois vient d’être déposée à la chancellerie municipale. Le texte lancé en avril vise à offrir des espaces temporaires pour des activités culturelles, sociales et non lucratives. Il demande aussi la création d’un organe municipal chargé de coordonner et règlement l’utilisation des locaux. 2740 personnes l’ont signé, alors que 2'000 paraphes étaient nécessaires. La jeune socialiste Muriel Günther, qui siège au législatif, s’est dite très heureuse vendredi du nombre de signature récoltée.

 

Deux ans pour traiter l'initiative

Désormais, la balle est dans le camp du Conseil de ville. Il a deux ans pour dire s’il accepte ou non l’initiative. En cas de refus, ce sera alors au peuple de se prononcer. Muriel Günther s’attend à des débats difficiles, avec une opposition de la droite politique qui ne soutient pas cette démarche. Elle précise que le but n’est pas de créer des squats, mais de profiter d’espaces vides en payant un loyer abordable.

 

Rôle de la ville à définir

Un concept d’application a déjà été rédigé. Il propose notamment que la ville joue le rôle de médiateur entre les propriétaires et les locataires, ou alors qu’elle soit directement locataire pour rassurer les propriétaires. Quant au nombre de surfaces qui pourraient être concernées, les Jeunes socialistes n’ont pas d’estimation. Ils précisent tout de même qu’il y a beaucoup plus de locaux vacants à Bienne que dans d’autres grandes villes suisses. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus