Communes priées de refuser la distribution de corans

Le canton de Berne veut lutter contre la campagne « Lies ! » qui distribue des corans et est ...
Communes priées de refuser la distribution de corans

Le canton de Berne veut lutter contre la campagne « Lies ! » qui distribue des corans et est soupçonnée de servir de plateforme de radicalisation. Il demande aux communes de refuser toute demande en ce sens

 Coran Le canton de Berne veut lutter contre la campagne « Lies ! » qui distribue des Corans et est soupçonnée de servir de plateforme de radicalisation.

Le canton de Berne s’attaque aux actions de distribution de corans dans le cadre de la campagne « Lies ! », ou « lis ! » en français. Il demande aux communes de systématiquement refuser les demandes liées à cette campagne. La Direction bernoise de la police et des affaires militaires annonce jeudi qu’elle a écrit une lettre aux autorités communales du canton pour leur demander d’adopter une pratique uniforme dans ce domaine. Elle entend ainsi lutter contre la radicalisation.

 

Prévenir la radicalisation des jeunes

Le canton de Berne craint que la campagne « Lies ! » incite les jeunes à se radicaliser et serve de plateforme de rencontre aux sympathisants du groupe Etat islamique. Les actions de distribution de corans se multiplient en Suisse et en Europe, et plusieurs sources ont confirmé un lien avec des voyages aux fins du Djihad. Des procédures pénales sont d’ailleurs en cours à ce propos. Selon la Direction bernoise de la police et des affaires militaires, cette campagne est basée sur « une attitude anticonstitutionnelle ». Elle contredit les principes démocratiques de l’Etat de droit et nie les droits fondamentaux garantis par la Constitution en répandant des idées extrémistes. Les communes sont donc appelées à rejeter toute demande liée à la campagne « Lies ! » ou à d’autres actions similaires.

 

Travaux en cours au niveau fédéral

Le sujet fait aussi parler de lui au niveau fédéral. Le Conseil National a adopté en septembre une motion qui demande l’interdiction de distribuer des corans à des fins de recrutement sur l’ensemble du territoire helvétique. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. Le Conseil fédéral, quant à lui, indique que la liberté d’opinion et de croyance doit prévaloir. Il précise aussi que les distributions de corans prises isolément ne constituent pas une menace pour la sécurité intérieure ou extérieure de la Suisse. Le gouvernement soutient néanmoins les efforts des cantons contre la campagne « Lies ! ». La Conférence des directeurs cantonaux des polices a par ailleurs elle aussi émit une recommandation similaire à celle du canton de Berne. /ast


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus