Pas d'engouement pour les parcs éoliens

Les éoliennes n’ont pas attiré les foules jeudi soir à Corgémont. Une petite vingtaine de personnes ...
Pas d'engouement pour les parcs éoliens

La séance d'information sur le plan directeur des parcs éoliens n'a pas suscité grand intérêt auprès de la population. Seule une vingtaine de personnes a fait le déplacement jeudi soir à la salle de spectacles de Corgémont pour assister à la présentation de l'ARJB

séance éoliennes novembre 2017 "Il y a toujours trop de chaises pour ce genre de séance" a plaisanté André Rothenbühler, secrétaire général de l'ARJB, tout en regrettant toutefois la faible fréquentation

Les éoliennes n’ont pas attiré les foules jeudi soir à Corgémont. Une petite vingtaine de personnes a fait le déplacement à la salle de spectacles pour assister à la séance d’information publique sur le nouveau plan directeur des parcs éoliens du Jura bernois. Proposée par l’Association régionale Jura-Bienne, la réunion avait pour but de présenter la nouvelle planification qui entre dans une phase d’information-participation jusqu’au 12 janvier.

Ce sont surtout des personnes directement concernées par l’implantation d’éoliennes qui ont répondu à l’invitation de l’ARJB. Des habitants des crêtes, des agriculteurs le plus souvent.  « Moi, je les vois les seize depuis ma ferme » a glissé un homme à sa voisine en faisant allusion aux turbines de Mont-Soleil et Mont-Crosin. A l’heure des questions, les échanges ont été riches malgré l’audience clairsemée. Plusieurs intervenants ont tenu à savoir pourquoi on ne valorisait pas davantage le solaire et surtout pourquoi tous les projets éoliens se concentrent sur le Jura bernois qui comptera 54 machines à l'horizon 2035 alors que rien ne se fait dans le reste du canton comme dans le Simmental ou l’Oberland. Les membres de l’ARJB ont rappelé que c’était des choix qui relevaient des autorités communales et non pas de leur association. « On passe pour les dindons de la farce » a lancé un intervenant. « Ou pour la poubelle du canton » a surenchérit une participante visiblement peu convaincue par le nouveau plan directeur qui propose l’implantation de dix-sept nouveaux mâts sur les hauteurs de la région. /nme


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus