« Un pincement au cœur » pour le Copil du Cornet

Lors de sa dernière séance de mardi, le comité de pilotage de la fusion du Cornet a pris acte ...
« Un pincement au cœur » pour le Copil du Cornet

Lors de sa dernière séance de mardi, le comité de pilotage de la fusion du Cornet a pris acte du résultat des votations communales de dimanche. Dans l’immédiat un nouveau projet de fusion n’est pas à l’ordre du jour

De gauche à droite, Stéphanie Mahon, secrétaire du COPIL, Patrick Gsteiger, président du COPIL et Jean-Pascal Wisard, vice-président du COPIL De gauche à droite, Stéphanie Mahon, secrétaire du Copil, Patrick Gsteiger, président du Copil et Jean-Pascal Wisard, vice-président du Copil. (Image: archives)

Le comité de pilotage de la fusion du Cornet a mis officiellement un terme à ses travaux « avec un pincement au cœur » lors de sa dernière séance mardi. Il souhaite cependant qu’un bon esprit de collaboration continue à régner dans le Grand Val et dans l’ensemble de la Couronne prévôtoise.

Le Copil précise que sur l’ensemble des quatre villages concernés (Eschert, Corcelles, Crémines et Grandval), le projet de fusion a recueilli environ 60% des voix en faveur du projet contre environ 40% en sa défaveur. Le refus de Crémines (54% de non) lui aura été fatal.

Dans l’immédiat un nouveau projet de fusion n’est pas à l’ordre du jour, précise le communiqué publié mardi. Mais tout n’est pas à jeter à la poubelle pour autant. Le Copil estime que les communes ont « plus que jamais intérêt » à renforcer leurs collaborations intercommunales. Il va suggérer de mettre en branle un groupe de travail en ce sens. /comm+jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus