Renforcer la gauche pour restaurer le dialogue

Le Parti socialiste du Jura bernois a présenté ses candidats et ses objectifs en vue des élections ...
Renforcer la gauche pour restaurer le dialogue

Le Parti socialiste du Jura bernois a présenté ses candidats et ses objectifs en vue des élections cantonales du 25 mars 2018. Il souhaite décrocher au moins trois sièges au Grand Conseil et récupérer la majorité au Conseil-exécutif

La gauche veut renforcer sa place et celles des femmes dans la politique cantonale bernoise La gauche veut renforcer sa place et celles des femmes dans la politique cantonale bernoise

« Les temps sont durs pour la gauche, nous sommes pris dans une spirale de démantèlement […] nous refusons que l’Etat soit géré comme une entreprise, au détriment des plus démunis », ce sont les mots prononcés par Hervé Gullotti devant la presse lundi matin. Déçu par le plan d’allégement adopté récemment par le Grand Conseil bernois, le parti socialiste du Jura bernois a présenté ses candidats et ses objectifs en vue des élections cantonales du 25 mars 2018. Il veut montrer les conséquences des décisions qui ont été prises par le législatif. Pour le PSJB, le dialogue est devenu impossible avec la majorité bourgeoise, il estime donc essentiel de renforcer la gauche pour rétablir une culture du consensus.

 

Une place de choix pour les femmes

En 2014, le Parti socialiste cantonal a été amputé de deux sièges. Deux ans plus tard, il a perdu la majorité au Conseil-exécutif lors des élections complémentaires. L’objectif numéro un du PSJB est donc de renverser la tendance.

Le parti lance le Tramelot Christophe Gagnebin pour tenter de décrocher le siège garanti au Jura bernois au gouvernement. Pour le Grand Conseil, il présente 18 candidats, 9 femmes et 9 hommes (voir listes en bas de page). Son but : faire réélire les deux sortants, Hervé Gullotti et Michel Ruchonnet, et décrocher au moins un siège supplémentaire avec une femme. Le PSJB est d’ailleurs le seul parti de la région à présenter une liste femmes. Il entend renforcer la présence des élues féminines, leur proportion ayant reculé au Grand Conseil bernois lors des dernières élections.

Hervé Gullotti, candidat sortant au Grand Conseil bernois

Le bien-être de la collectivité publique

Les suites et les conséquences du plan d’allégement, la santé, la formation, les transports et l’aménagement du territoire sont les thèmes principaux de la campagne du PSJB, qui souhaite faire de Berne un canton où il fait bon vivre et qui prône une société pour tous et sans privilèges.

L’avenir du statut particulier du Jura bernois est également une des préoccupations centrales du parti socialiste, puisqu’une interpellation déposée par un député vert-libérale remet en question la députation francophone et le siège garanti au Jura bernois au gouvernement.

Un apparentement avec les Verts, tant au niveau régional que cantonal, a été conclu, les questions liées à l’écologie seront ainsi également défendues.

 

20 candidats pour le CJB

Concernant le Conseil du Jura bernois, 20 candidats sont en lice. Les objectifs sont similaires, à savoir le renforcement de la présence féminine, la défense de la formation et des soins et le développement d’une vision sur le long terme maintenant que la question institutionnelle est réglée. Le PSJB dispose actuellement de six sièges au CJB. /mdu

 

La liste « femmes engagées »

Sandra Roulet Romy (Valbirse), Denise Bloch-Bertoli (La Neuveville), Elisabeth Beck (St-Imier), Muriel Wäger (Tavannes), Arlette Delémont (Orvin), Martine Gallaz (Nods), Qëndresa Koqinaj-Coçaj (Tramelan), Stéphanie Lopes (La Neuveville), Carine Bassin-Girod (Les Reussilles).

La liste des hommes

Hervé Gullotti (Tramelan, sortant), Michel Ruchonnet (St-Imier, sortant), Mario Bernasconi (Valbirse), Flavio Bernasconi (Tavannes), Thierry Gagnebin (Tramelan), Alain Perrin (Valbirse), Marc Sifringer (Tramelan), Vincent Vaucher (Tramelan), Michel Weishaupt (Sonvilier)


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus