Mise en œuvre plus souple des réductions d’aide sociale

La Commission de la santé et des affaires sociales s’est penchée sur la révision partielle ...
Mise en œuvre plus souple des réductions d’aide sociale

La Commission de la santé et des affaires sociales s’est penchée sur la révision partielle de la loi sur l’aide sociale, en vue de sa seconde lecture qui aura lieu lors de la session de mars

Afin d’assouplir la mise en œuvre des réductions de l’aide sociale, la Commission de la santé et des affaires sociales souhaite que le montant des suppléments d’intégration et des franchises sur le revenu soit réglé par voie d’ordonnance. Elle demande aussi que les services sociaux signalent chaque année à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale, de façon anonyme, les cas d’un montant extrêmement élevé ou d’une durée exceptionnelle. Le Conseil-exécutif précisera par voie d’ordonnance quels sont ces cas et quels renseignements doivent être transmis au canton. Il pourra ainsi épauler les services sociaux dans la gestion des cas suspects et les faire profiter de son expérience.

 

Dossier électronique du patient

La commission recommande au Grand Conseil d’approuver le crédit 2,5 millions de francs u financement initial de la mise en place du dossier électronique du patient. Le crédit couvrira les coûts de l’intégration des prestataires bernois dans le système technique et organisationnel. Le projet de réseau de cybersanté est conduit avec le canton de Zurich. /comm+anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus