Peu de ressources, mais de l’ambition pour les Vert’libéraux

Faire parler d’eux, soutenir le parti cantonal et faire élire Michael Köpfli au Conseil-exécutif ...
Peu de ressources, mais de l’ambition pour les Vert’libéraux

Les Vert’libéraux du Jura bernois se dévoilent en vue des élections cantonales. S’ils avouent avoir eu de la peine à attirer des candidats, ils ne comptent pas pour autant faire que de la figuration

Tamara Michel, candidate des Vert'libéraux au Grand Conseil Tamara Michel, candidate des Vert'libéraux au Grand Conseil

Faire parler d’eux, soutenir le parti cantonal et faire élire Michael Köpfli au Conseil-exécutif. Ce sont les objectifs principaux des Vert’libéraux du Jura bernois pour cette campagne en vue des élections cantonales. Sa présidente, Tamara Michel, conçoit que les chances d’être élu sont faibles au niveau de l’arrondissement administratif, mais elle affirme les deux candidats présents sur la liste ne sont pas que des figurants. Venant de La Neuveville et de Bienne, elle reconnait toutefois qu’ils ne sont peut-être pas les personnalités les plus représentatives pour composer la délégation du Jura bernois au Grand Conseil. Elle estime toutefois que les valeurs portées par son parti vont au-delà de cette question de géographie. La défense de l’agriculture, la promotion de l’éolien ou la sortie du nucléaire par exemple, sont des thèmes sur lesquels Tamara Michel entend agir si elle est élue.

 

Face à un manque de moyens financiers et de candidatures, les Vert’libéraux ont donc fait le choix de s’apparenter avec le PEV et l’UDF. Un choix qui devrait surtout favoriser le PEV, selon la présidente vert’libérale. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus