Doubler les sièges pour Bienne Seeland et le Jura bernois

Le PRR Bienne Seeland a présenté sa liste de candidats en vue des élections cantonales du 25 mars. Le parti espère placer deux des siens dans la députation francophone. Au niveau cantonal, le PLR veut aussi doubler le nombre de ses élus pour le Jura bernois

 Le PRR Bienne Seeland a présenté sa liste de candidats en vue des élections cantonales du 25 mars. (Photo: PRR Bienne Seeland)

Le Parti radical romand de Bienne-Seeland affiche ses ambitions pour les élections cantonales bernoises du 25 mars. La section présente vingt-cinq candidats pour viser en tout cas deux des trois sièges disponibles au sein de la députation francophone.

En tête de liste, le PRR compte sur sa locomotive, le député sortant Pierre-Yves Grivel, qui est aussi le président du PLR bernois. Avec une candidature cumulée, ce dernier compte bien pouvoir rempiler pour une troisième législature. Ce n’est pas pour autant que les autres noms sur la liste font de la figuration. Pierre-Yves Grivel l’assure : « c’est important qu’on se montre car la deuxième et la troisième place peuvent rapidement devenir très importantes. Une législature c’est quatre ans. Il suffit qu’un élu se retire au bout de trois ans et c’est le premier des viennent-ensuite qui doit assumer le mandat. »

 

Bilinguisme et Axe Ouest

Les candidats de la liste PRR auront à cœur de défendre les intérêts de la communauté romande établie à Bienne et dans le canton, de montrer qu’elle existe et que les francophones peuvent peser dans les décisions prises au parlement. Pour Pierre-Yves Grivel, cela passe par une défense du bilinguisme : « chacun doit pouvoir se faire comprendre dans sa langue et comprendre l’autre ».

Le PRR Bienne Seeland s’engagera aussi au niveau cantonal pour l’accomplissement de projets d’importance comme l’Axe Ouest, pourquoi pas dans une nouvelle variante actuellement à l’étude. La construction d’un tunnel à Port et Agglolac font aussi partie des projets à placer en haut de la pile.

 

Deux sièges dans le Jura bernois

Sur le plan cantonal, Pierre-Yves Grivel compte sur l’obtention de cinq sièges supplémentaires, soit 22 élus au Grand Conseil. Le président du PLR bernois mise notamment sur deux sièges dans le Jura bernois, soit un de plus qu’actuellement, avec la mission de conserver les administrations du canton dans le Jura bernois après le départ de Moutier. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus