Des mesures contre la pénurie d’enseignants

Le canton de Berne a des idées pour lutter contre la pénurie d’enseignants et elles pourraient ...
Des mesures contre la pénurie d’enseignants

Le canton de Berne a des idées pour lutter contre la pénurie d’enseignants et elles pourraient être drastiques en cas d’urgence

La directrice de l'Instruction publique, Christine Häsler, a présenté jeudi les mesures envisagées par le canton de Berne pour répondre à la pénurie des enseignants. La directrice de l'Instruction publique, Christine Häsler, a présenté jeudi les mesures envisagées par le canton de Berne pour répondre à la pénurie des enseignants.

Le canton de Berne précise ses mesures pour lutter contre la pénurie d’enseignants évoquée sur RJB la semaine dernière. Il les a présentées jeudi à Berne. Elles prendront diverses formes : mentorat pour les jeunes enseignants et les étudiants engagés à plus de 40%, permission de travailler volontairement jusqu’à 105%, augmentation des salaires ou encore constitution d’une réserve de professeurs retraités mobilisables à court terme pour des remplacements. Ces mesures entreront en vigueur dès la rentrée d’août. À cela s’ajoutent des idées plus drastiques pour les cas d’urgence.

Si la pénurie s’aggrave, le canton se laisse la possibilité d’augmenter les effectifs de certaines classes, de se concentrer sur les leçons obligatoires ou de limiter la formation continue et le développement de l’enseignement, de l’école et de la qualité. Est-ce que ces mesures ne sont pas de natures à effrayer les enseignants potentiels ? Pour Aldo Dalla Piazza, secrétaire général adjoint de la Direction de l’instruction publique, il faut garder en tête que le but est d’éviter leur mise en œuvre :

Rappelons encore que cette pénurie concerne essentiellement la Berne alémanique. Côté francophone, ce sont surtout les remplaçants qui manquent. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus