Le CAF actif sur plusieurs dossiers

Le Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne (CAF) a tiré le bilan jeudi ...
Le CAF actif sur plusieurs dossiers

Le Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne (CAF) a tiré le bilan jeudi de son dernier exercice et évoqué les dossiers à suivre dans le futur

Le CAF a tenu une conférence de presse jeudi à Bienne avec Stéphanie Bailat (secrétaire générale), Pierrette Berger-Hirschi (présidente), ainsi que Pierre Ogi (vice-président). Le CAF a tenu une conférence de presse jeudi à Bienne avec Stéphanie Bailat (secrétaire générale), Pierrette Berger-Hirschi (présidente), ainsi que Pierre Ogi (vice-président).

Le CAF tire un bilan positif de son dernier exercice. Le Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne (CAF) a traité 162 dossiers de demandes de subventions. Il a préavisé favorablement un montant total de plus de 870’000 francs.

Grande nouveauté depuis le 1er juin l’année dernière, le CAF a étendu son périmètre d’action. Il compte désormais 17 communes de l’arrondissement biennois et 18 membres élus, au lieu de 15 jusque-là. Pierrette Berger-Hirschi, président du CAF, s’en dit très satisfaite :

Engagement pour la signalisation sur l'A5

En 2018, le témoin a été passé au poste de secrétaire du CAF. C’est désormais Stéphanie Bailat qui occupe la place. Elle a par ailleurs été chaleureusement remerciée pour son « très bon travail ».

L’institution a aussi rendu 15 prises de position afin de défendre les intérêts de la population francophone. Elle s’est notamment battue bec et ongles pour que la signalisation sur l’A5 soit bilingue. Ce n’est aujourd’hui toujours pas le cas, mais le dossier est dorénavant dans les mains de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Pierre Ogi, le vice-président du CAF, est d’avis que l’institution a fait du bon travail dans ce dossier :

Plus communiquer

Un élément important a encore été soulevé jeudi en conférence de presse : le Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne ne communique pas assez. Il n’est pas assez connu après de la population selon ses dirigeants. Pourtant, un important travail de l’ombre est effectué comme l’explique Pierre Ogi :

Quant aux perspectives d’avenir, le CAF entend notamment s’engager dans la protection des jeunes francophones, dans le développement du bilinguisme au sein du domaine des soins et dans le renforcement de la culture francophone. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus