Un règlement pour l’utilisation intermédiaire des espaces vacants

Le Conseil de ville de Bienne a accepté mercredi soir le règlement qui permet de mettre en ...
Un règlement pour l’utilisation intermédiaire des espaces vacants

Le Conseil de ville de Bienne a accepté mercredi soir le règlement qui permet de mettre en œuvre l’initiative des jeunes socialistes « Animons les espaces vides »

Au centre-ville, de nombreuses surfaces sont vides depuis plusieurs années. Au centre-ville, de nombreuses surfaces sont vides depuis plusieurs années.

Les espaces vacants à Bienne utilisés de façon temporaire. Le Conseil de ville a accepté mercredi par 32 voix contre 23 le règlement permettant de mettre en œuvre l’initiative « Animons les espaces vides ». Le texte des jeunes socialistes prévoit l’obligation pour les propriétaires d’annoncer tout bien immobilier inoccupé. Cela doit se faire dans les trois mois pour les surfaces commerciales et dans les 6 mois pour les logements. Durant plus de 3h30, les élus se sont livrés à un combat gauche-droite. Avant cela, des représentants de tout bord ont reconnu l’importance de la démarche pour rendre le centre-ville plus vivant. De nombreux amendements ont été proposés. Le texte a été voté article par article. La version finale répond en grande partie aux demandes de l’initiative, mais le comité d’initiative souhaitait aller plus loin. L’un des initiants, Levin Koller : 

Le comité d’initiative souhaitait notamment que ces espaces soient destinés uniquement à des projets à but non lucratif. Ils ont aussi sans succès essayé d’impliquer davantage la Ville dans le processus administratif. L’exécutif y était notamment opposé. Le maire de Bienne, Erich Fehr : 

Le règlement entrera en vigueur  le1er janvier 2020. Les propriétaires qui refuseraient d’annoncer des biens vacants pourraient se voir infliger une amende allant jusqu’à 5'000 francs. La droite a essayé en vain de réduire le montant de l’amende et de supprimer cet article à travers un amendement. Certains craignent l’instauration d’un climat de délation. Erich Fehr se veut toutefois rassurant et indique qu’il ne s’agit pas de jouer l’état policier.

Développement urbain


Plus tôt dans la soirée, les élus ont dit oui à la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction dans le secteur «Mâche-Centre » et « rue du Breuil ». Ces deux objets seront encore soumis en votation en octobre. Ils doivent permettre le développement de lotissements et l’aménagement d’espaces publics.


Athlétisme

Le législatif a par ailleurs accepté à l’unanimité de débloquer un crédit de 3,8 millions de francs. Cette somme sera consacrée à la construction d’un nouveau centre d’athlétisme. La nouvelle infrastructure doit remplacer le terrain de sport du chemin du Long-Champ 1 et celui de la Champagne. Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient commencer cet automne et durer jusqu’au printemps 2020. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus