Parc éolien du Jeanbrenin : propriétaires de chalets mécontents

Le projet de parc éolien du Jeanbrenin a été présenté mardi soir à la population de Corgémont ...
Parc éolien du Jeanbrenin : propriétaires de chalets mécontents

Le projet de parc éolien du Jeanbrenin a été présenté mardi soir à la population de Corgémont, Cortébert et Courtelary. Les critiques sont essentiellement venues de propriétaires de chalets

Environ soixante personnes ont assisté à cette soirée d'information/participation. Environ soixante personnes ont assisté à cette soirée d'information/participation.

Le projet de parc éolien du Jeanbrenin suit son cours. Les communes de Corgémont, Cortébert et Courtelary ont organisé mardi soir une séance d’information/participation à destination de la population. Devant une soixantaine de personnes, les promoteurs du projet ont rappelé que quatre éoliennes sont prévues sur les hauteurs de Corgémont et Cortébert. Elles permettraient de produire environ 21 GWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 4'700 personnes. Additionnées aux 16 machines de Mont-Crosin et Mont-Soleil, elles permettraient de couvrir 90 % de la consommation du Jura bernois. A l’heure des questions, les critiques sont essentiellement venues d’une catégorie précise de riverains.


Fronde des propriétaires de chalets

Ces riverains mécontents, ce sont les propriétaires qui possèdent des chalets près du lieu-dit « Le Beuchat ». Ces résidences se situent à proximité de l’éolienne prévue le plus à l’est, et les personnes concernées ont fait savoir qu’elles redoutent essentiellement le bruit provoqué par les turbines ainsi que les ombres projetées, mais aussi les projections de glace. En ce qui concerne les nuisances sonores et les ombres, les promoteurs ont répondu que les normes légales seraient respectées. Pour ce qui est de la glace, les machines s’arrêteront en cas de risque et il n’y aura donc pas de projection. Des réponses qui n’ont pas suffi à calmer les inquiétudes. Les opposants espèrent que leurs remarques seront prises en compte dans le projet final.


Calendrier établi

Les personnes qui le souhaitent ont jusqu’au 25 octobre pour transmettre leurs remarques aux autorités des communes concernées. Les citoyens seront ensuite appelés à se prononcer l’an prochain. En cas de validation, les travaux pourraient commencer en 2021 pour une mise en service fin 2022. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus