Du plomb dans l'aile pour une éventuelle prison semi-ouverte à Prêles

Le Conseil-exécutif rejette une motion demandant la création d’un centre de formation pour ...
Du plomb dans l'aile pour une éventuelle prison semi-ouverte à Prêles

Le Conseil-exécutif rejette une motion demandant la création d’un centre de formation pour détenu-e-s dans l’ancien Foyer d’éducation de Prêles

L'ancien foyer d'éducation de Prêles ne devrait pas être transformée en prise semi-ouverte. (Photo : archives) L'ancien foyer d'éducation de Prêles ne devrait pas être transformée en prise semi-ouverte. (Photo : archives)

Le Conseil-exécutif dit non à la création d’une prison semi-ouverte dans l’ancien Foyer d’habitation de Prêles. Il propose au Grand Conseil de rejeter une motion portée par le député vert Hasim Sancar en ce sens. Le texte, co-signé par l'élue PSA de Sonceboz Maurane Riesen, demande la création d’un établissement « proposant des places d’apprentissage aux personnes détenues dont la mise en liberté approche ». De plus, selon les auteurs,  « les personnes détenues pourraient y suivre une formation et se réinsérer dans la société en vertu du principe selon lequel la formation est une mesure préventive efficace pour la réintégration ».


« Une absurdité économique »

Le Conseil-exécutif motive sa réponse par le fait que les besoins d’un tel établissement ne se font pas ressentir. Ce sont plutôt les domaines de l'exécution des peines et mesures en milieu fermé pour les hommes, de la détention provisoire, de la détention pour des motifs de sûreté et de la détention administrative qui sont à privilégier. « La mise en service d'un établissement destiné à l'exécution de peines en milieu ouvert ne serait d'aucune utilité et comporterait un risque important de sous-occupation », ajoute le Conseil-exécutif. Ce dernier précise encore que le centre de formation pour détenu-e-s situé à Witzwil dispose déjà des capacités d’accueil suffisantes dans le canton. /ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus