Réaménagements urbains et bons de garde passent la rampe à Bienne

Le Conseil de ville de Bienne a approuvé mercredi de nouvelles bases de planification pour ...
Réaménagements urbains et bons de garde passent la rampe à Bienne

Le Conseil de ville de Bienne a approuvé mercredi de nouvelles bases de planification pour le Pré Wildermeth, l’introduction de bons de garde et les travaux dans le secteur du Marché-Neuf et du Quai du Haut

Le nouveau pont  à la rue du Marché-Neuf offrira une largeur totale de 18 m 40 et des conditions plus généreuses et sécurisées pour les usagers. Le nouveau pont  à la rue du Marché-Neuf offrira une largeur totale de 18 m 40 et des conditions plus généreuses et sécurisées pour les usagers.

Faire du Pré Wildermeth un poumon vert à Bienne. Les autorités veulent revaloriser ce secteur. Mercredi, le Conseil de ville a accepté par 34 voix contre 14 et 2 abstentions la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction dans la zone. A l’avenir le pré pourrait devenir un parc. Il est aussi prévu de densifier la place Heilmann en construisant une tour de huit étages et de supprimer le parking du côté de la rue Bubenberg. Seuls, l’UDC et la fraction Einfach libres s’y sont opposés. Au nom de ces derniers, la socialiste Dana Augsbruger-Brom a émis des craintes :

Le maire de Bienne de son côté relativise les critiques :

La population devra se prononcer sur cette affaire le 9 février dans les urnes. Il s’agit pour le moment de bases de planification, aucun projet concret n’est en cours. Deux oppositions sont actuellement pendantes. Le moment venu, un concours d’architecture sera organisé. Par ailleurs, l’école enfantine provisoire pourrait disparaître à long terme pour intégrer une structure scolaire complète. 


Bons de garde

Le législatif a largement approuvé l’introduction du nouveau système de subventionnement de l’accueil extra-familial introduit par le canton de Berne. Le Conseil municipal a opté pour l’option ouverte soit sans contingent de places subventionnées. Cette décision a été saluée par tous les partis. Cela permettra notamment de supprimer les listes d’attente. La ville de Bienne est l’une des rares communes à privilégier cette variante. Elle engendre des dépenses d’un million supplémentaire par an, pour un total de 2,3 millions de francs. La population devra aussi donner son aval en votation populaire en février. 


Secteur du Marché-Neuf et Quai du Haut

L’hémicycle s’est également penché sur le réaménagement dans le périmètre Marché-Neuf et Quai du Haut. Les élus ont validé des crédits pour un total de 3,4 millions de francs. La somme doit permettre de remplacer le pont actuel sur le canal de la Suze qui date de 1952 par un nouveau. Le nouvel ouvrage sera plus long de six mètres et permettra une meilleure intégration dans l’espace urbain et des possibilités de connexions cyclistes plus nombreuses. En parallèle, les conduites industrielles âgées de 120 ans au Quai du Haut seront remplacées jusqu’à la rue Schöni. Enfin, les feux de signalisation dans ce carrefour feront peau neuve. La réalisation de ces trois projets indépendants en même temps permet de réduire les coûts et les nuisances pour les riverains et les ursagers de la route. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus