La rénovation de l'école Dufour combattue sans succès

La droite de l'échiquier politique du Conseil de ville biennois a tenté sans succès mercredi ...
La rénovation de l'école Dufour combattue sans succès

La droite de l'échiquier politique du Conseil de ville biennois a tenté sans succès mercredi soir de s'opposer au projet de rénovation de l’école Dufour

Le projet de rénovation de l'école Dufour selon les plans. (Photo: Ville de Bienne) Le projet de rénovation de l'école Dufour selon les plans. (Photo: Ville de Bienne)

Le projet de rénovation de l'école Dufour a déchaîné les passions mercredi soir. Les élus du Conseil de ville biennois se sont écharpés sur la question de son rafraîchissement. Le budget prévu de plus de 18 millions est resté en travers de la gorge de la droite de l'échiquier politique. La proposition de renvoyer le dossier a été faite, mais sans succès, puisqu'elle a été refusée par 28 voix contre 22. Selon l'élu du Parti radical Daniel Suter, le projet n'apporterait que peu de bénéfices pour un coût exorbitant :

Du côté des élus de gauche, les avis sont diamétralement opposés. L’école Dufour - bâtiment protégé dont certaines fondations ont plus de 500 ans - doit être rénovée dans son entier. Un autre projet ne saurait attendre vu l'état de délabrement de l'enceinte. Une nouvelle mouture prendrait également trop de temps ce qui engendrerait des coûts afin de maintenir le bâtiment à flot comme l'explique l'élu PSR Maurice Rebetez :

Le vote final a confirmé le projet par 37 voix, contre 15 et 4 abstentions. La population biennoise aura au final le dernier mot et se prononcera sur cet objet le 17 mai. En cas de oui, une ouverture aux élèves est prévue pour la rentrée d'août 2022.

 

Projet EMS-enfantine approuvé

Un autre point à l'ordre du jour concernant les écoles a par contre fait moins de foin. Le crédit d'engagement de près d'un million de francs en faveur de l'ouverture de deux classes d’école enfantine au sein de l’EMS Cristal a passé la rampe. Le législatif l'a accepté par une large majorité.

 

Les interventions ne passent pas

La motion transformée en postulat des Verts « Pour une publicité plus respectueuse de l'environnement dans les espaces publics » n'a pas trouvé grâce aux yeux de la majorité qui l'a refusée par 27 voix contre 25.

Enfin, la motion de l'UDC qui visait à limiter dans le temps les contrats de prestations avec les institutions culturelle biennoise s'est pris un vent. Pour la PSR Christiane Vlaiculescu-Graf, le texte aurait tout aussi bien pu s'intituler « Comment faire mourir la culture biennoise ». La proposition a été refusée à une très large majorité.

Le Conseil de ville reprendra ses débats dès jeudi 18h. Plusieurs autres interventions seront passées en revue. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus