Le Grand Conseil veut y voir plus clair dans le dossier de la psychiatrie interjurassienne

Les députés ont accepté à l'unanimité d'étudier la manière dont seront répartis les coûts supplémentaires ...
Le Grand Conseil veut y voir plus clair dans le dossier de la psychiatrie interjurassienne

Les députés ont accepté à l'unanimité d'étudier la manière dont seront répartis les coûts supplémentaires engendrés par le transfert de la psychiatrie de Bellelay à Moutier. Ce point découle d'une motion de l'UDC Etienne Klopfenstein

Le départ de la psychiatrie de Bellelay pour Moutier pose encore beaucoup de questions notamment en ce qui concerne le volet financier. (Photo : archives) Le départ de la psychiatrie de Bellelay pour Moutier pose encore beaucoup de questions notamment en ce qui concerne le volet financier. (Photo : archives)

Le Grand Conseil accepte de démêler l’épais dossier de la psychiatrie Interjurassienne. Une motion du député UDC Etienne Klopfenstein demandait de faire la lumière dans ce dossier en vue d’un probable transfert de compétence entre Bellelay et Moutier.

Le texte comprenait à l’origine trois points : l’examen précis des coûts d’investissement, la répartition des frais de fonctionnement non couverts par la loi sur l’assurance maladie (LAMal) entre l’hôpital du Jura bernois et celui du Jura et finalement l’étude comparative entre le projet actuel et une collaboration avec un partenaire privé. Au final, le premier point a été retiré. Les députés ont ensuite accepté le deuxième à l’unanimité et rejeté le troisième.

Auteur du texte, Etienne Klopfenstein était invité dans La Matinale jeudi. Il nous explique tout d’abord pourquoi avoir retiré l’examen précis des coûts :

/amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus