Séances législatives suspendues

Conseils de ville et conseils généraux tombent les uns après les autres en raison du coronavirus ...
Séances législatives suspendues

Conseils de ville et conseils généraux tombent les uns après les autres en raison du coronavirus. La question du bon fonctionnement des communes se pose

Le Conseil de ville de Moutier n'aura pas lieu le 30 mars. Bienne, La Neuveville et Valbirse ont également annulé leurs prochaines séances. (photo : archives) Le Conseil de ville de Moutier n'aura pas lieu le 30 mars. Bienne, La Neuveville et Valbirse ont également annulé leurs prochaines séances. (photo : archives)

Les conseils de ville et conseils généraux passent à la trappe en raison de l'épidémie de coronavirus. Après l’annonce de Bienne la semaine passée, Moutier, La Neuveville et Valbirse ont également décidé de renoncer à leurs prochaines séances. Elles devaient se tenir jusqu’à la fin du mois. La paralysie de l’appareil législatif pourrait poser problème à terme. A Moutier, aucun gros dossier ne figurait à l'ordre du jour de la séance du 30 mars. Mais que faire si la situation devait se prolonger ? Christian Vaquin, chancelier municipal : 

De manière globale, un certain flou règne au sein des communes. A Valbirse, on explique que l'urgence est avant tout d'assurer la bonne santé de la population et des collaborateurs. La question de l'organisation des prochaines séances du Conseil général sera débattue dans un second temps. Reste à savoir à qui revient le pouvoir décisionnel sans conseillers généraux ou de ville. L’exécutif communal peut-il assumer seul ? Oui, mais en partie selon le secrétaire de la commune de Valbirse Thierry Lenweiter :

Les élus de Saint-Imier ont pu tenir séance jeudi dernier. Pas encore de décision du côté de Tramelan, le prochain Conseil général étant convoqué le 27 avril. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus