Le canton de Berne au chevet des hôpitaux et de l'économie

Le canton affine son dispositif pour amortir le choc causé par le Covid-19. Il veut compenser ...
Le canton de Berne au chevet des hôpitaux et de l'économie

Le canton affine son dispositif pour amortir le choc causé par le Covid-19. Il veut compenser la perte de revenu subie par les hôpitaux et injecter 35 millions de francs en faveur de la promotion économique

Le Conseil-exécutif a pris des mesures jeudi en vue de répondre aux impacts causés par le coronavirus au niveau médical et économique notamment. (Photo: archives) Le Conseil-exécutif a pris des mesures jeudi en vue de répondre aux impacts causés par le coronavirus au niveau médical et économique notamment. (Photo: archives)

Le Conseil-exécutif précise sa ligne de défense (et d'attaque) pour faire face au coronavirus. Il s'est exprimé jeudi après-midi en conférence de presse. En premier lieu, les mesures concernent les hôpitaux. Avec la lutte contre le Covid-19, ces derniers ne sont plus en mesure d'assurer une variété d'opérations et de traitements. Ils subissent du coup une perte de revenu que le canton veut compenser via un montant qui, pour l'heure, reste difficile à chiffrer. Le canton remboursera en outre le coût additionnel assumé par les hôpitaux et les prestataires de soins ambulatoires pour dispenser des traitements qui pourraient ne pas être couverts par la structure tarifaire. Le Conseil-exécutif a ainsi adopté une ordonnance qui crée la base légale nécessaire à ces paiements compensatoires. A l’heure actuelle, le canton de Berne dénombre 660 malades du Covid-19, sept sont décédés et 68 sont hospitalisés.

Pierre Alain Schnegg : « Les hôpitaux pourront s’atteler à la résolution de la crise sans se soucier de leur avenir financier »

La Promotion économique à la rescousse

L'exécutif a mis en vigueur jeudi les derniers articles de l'ordonnance sur ses actions urgentes. En raison des mesures et des aides financières étendues promises par la Confédération, le canton ne prévoit pas pour l'heure de créer un fonds de garantie ou un fonds pour les cas de détresse en faveur de l'économie bernoise. En revanche, le gouvernement engage un crédit de 35 millions de francs pour des mesures de soutien subsidiaires. Une première tranche de 15 millions a déjà été débloquée pour des mesures immédiates en faveur de la promotion économique et de la compensation du manque à gagner sur la taxe d'hébergement.


La culture soutenue

Les contributions immédiates de la promotion économique sont destinées à encourager les entreprises à poursuivre leurs activités d'innovation. Il s'agit de ne pas suspendre les projets de recherche et de développement en cours. Le Conseil-exécutif a par ailleurs clarifié sa décision de principe selon laquelle il entendait utiliser des ressources du Fonds de loterie pour combattre les effets économiques de la crise sanitaire. Le secteur culturel obtient un soutien exceptionnel du fonds de 15 millions de francs. Ce dernier sera notamment versé sur le Fonds cantonal d'encouragement des activités culturelles. De plus, le Fonds de loterie met à disposition 10 millions de francs en faveur de mesures d'utilité publique dictées par la situation.

A noter que les écoles maintiendront leurs structures d'accueil pendant les vacances de printemps, a enfin précisé le gouvernement. L'idée consiste à décharger les parents qui travaillent dans le domaine de la santé notamment. Au-delà, le slogan de l'exécutif demeure: « Bernois, restez à la maison » ! /ats-ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus